A l’occasion de la nomination d’Esch-sur-Alzette, "Capitale Européenne de la Culture" en 2022, l’Institut national de l’audiovisuel (INA), l’Université de Lorraine, le Centre national de l’audiovisuel (CNA) du Luxembourg et la DRAC Grand Est proposent au grand public un projet multifacettes : une fresque numérique qui remixe des archives audiovisuelles sur des thématiques transfrontalières.

Des institutions unies dans un partenariat fort

Sous l’impulsion de la DRAC Grand Est, le Centre de recherche sur les médiations (CREM) de l’Université de Lorraine et l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) se sont associés pour concevoir un projet culturel remixant une sélection d’images d’archives audiovisuelles à travers plusieurs thématiques liées à la région transfrontalière de l’Alzette. Cette association s’est très vite élargie à d’autres laboratoires de recherche de l’Université de Lorraine avec le Centre de recherche universitaire lorrain d'histoire (CRULH) et le Centre de recherche en géographie (LOTERR).

Ces institutions ont collaboré depuis 2019 pour répondre à l’appel à projets de l’association « Esch Capitale Européenne de la Culture 2022 ». Le projet ainsi constitué, intitulé « Memories, Images & History accros borders » (en français : Mémoires, images et histoire à travers les frontières), bénéficie du label France 2022, Présidence Française du Conseil de l’Union Européenne. Un comité éditorial chargé de la mise en œuvre de la fresque interactive, cœur du projet, a également été mis en place.

Le premier projet français : la fresque numérique "Au fil de l'Alzette...territoires et destins partagés"

En lancement des festivités, la fresque numérique "Au fil de l'Alzette...territoires et destins partagés", sortie le 22 février 2022, propose une visite du territoire transfrontalier à travers 150 vidéos d'archives, de 1921 à nos jours. Elle s’articule autour de cinq thématiques qui abordent les questions de territorialité, de culture, société et histoire, sans oublier le patrimoine industriel de la région. Ces documents ont fait l’objet d’un travail de contextualisation destiné à en faciliter l’appropriation par le public : l’exploration du site internet bénéficie de la mise en place de parcours thématiques transversaux offrant chacun un fil rouge et une lecture guidée des vidéos.

Construit sur le modèle des fresques hypermédias produites par l’INA depuis plusieurs années (Lumni Enseignement, L’Europe des cultures, Mineurs du Monde…), « Au fil de l’Alzette… Territoires et destins partagés » s’adresse au grand public curieux de l’histoire et de la culture transfrontalière, mais aussi aux enseignants et à leurs élèves.

L’Alzette se place au cœur du titre de cette fresque, car cette rivière innerve le territoire de la Capitale européenne de la Culture 2022  (regroupement d’Esch-sur-Alzette, associée à 10 communes Pro-Sud et 8 communes françaises de la Communauté de Commune Haut Val d’Alzette élu Capitale européenne de la Culture 2022) et rajoute au lien transfrontalier de cette région.

Un partenariat inédit

Cette banque de données transfrontalière présente la particularité inédite d’être composée à la fois d’archives de l’INA et du Centre National de l'Audiovisuel du Luxembourg (CNA), offrant ainsi une complémentarité et une diversité de points de vue dans les documents disponibles : presse filmée (Actualités françaises), télévision française (ORTF, France Télévisions), rushes, films industriels, films amateurs…

Les archives de l’INA sont issues pour l’essentiel de la télévision publique française et de la presse filmée : depuis les années 40, elles constituent le patrimoine audiovisuel français. Elles ont imprégné les esprits de l’époque quant aux événements en cours, certaines images frappantes ont eu un impact particulier sur les opinions publiques.

Les documents du CNA complètent idéalement ces archives par leur point de vue luxembourgeois. Les habitants transfrontaliers du versant français ont très tôt pris goût à suivre, en plus des chaînes françaises, les programmes de Télé-Luxembourg.