L’exposition "SurréAlice", au Musée Tomi Ungerer et au MAMCS - Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg, et l'exposition "Architectures impossibles" au musée des Beaux-Arts de Nancy, visibles toutes les deux à partir du 19 novembre 2022, ont été labellisées "Exposition d'intérêt national" et bénéficient à ce titre d'une soutien exceptionnel du ministère de la Culture.

LABEL Exposition-interet-national V2.png

Les expositions d'intérêt national témoignent d'une qualité scientifique et muséographique exemplaire.
Elles s'inscrivent dans la politique de démocratisation culturelle du ministère de la Culture et sont accompagnées d'actions de médiation et de communication permettant de toucher tous les publics.

Sur les 23 expositions labellisées en 2022 en France, deux sont organisées par des musées de France du Grand Est.

En savoir plus sur le label

Exposition "SurréAlice"

Du 19 novembre 2022 au 26 février 2023

"Lewis Carroll et les surréalistes" au Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg (MAMCS) 

&
"IllustrAlice" au Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration

L'exposition bénéficie également d'un soutien exceptionnel de l'Etat et des collectivités dans le cadre du Contrat triennal « Strasbourg capitale européenne ».

affiche_exposition_SurreAlice.jpg
 
Une exposition : deux lieux et deux volets

Le MAMCS présente la façon dont l'œuvre de Lewis Caroll a été reçue et diffusée en France, tandis que le Musée Tomi Ungerer s'intéresse à l'illustration des récits de Lewis Carroll.

« Lewis Carroll et les surréalistes » au MAMCS

Plus d’une centaine d’œuvres, peintures, photographies, dessins, estampes mais aussi collages ou éditions couvrant la période allant de 1919 jusqu’à la fin des années 1960 est rassemblée.
La scénographie inclut des spécimens du Musée Zoologique de Strasbourg pour incarner le bestiaire de Lewis Carroll et des surréalistes. Le préambule de l’exposition, tout aussi étonnant, a été confié à l’artiste Monster Chetwynd.

Deux accrochages :
- un contrepoint ludique, expérimental et interactif  « ExpériMAMCS #3 : dans les rêves d’Alice »
- un espace immersif illustré par Amandine Laprun. D’Absurde à Zibou, le dictionnaire surréaliste des collections du musée qui montre les œuvres en regard de définitions inattendues. 

« Illustr’Alice »au Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration

Que ce soit dans l'univers du livre pour enfants, dans le registre de l'illustration d'humour et satirique, dans le dessin de presse..., l'exposition a pour ambition de montrer la diversité formelle, tout autant que l’universalité du thème.
De nombreux illustratrices et illustrateurs se sont appropriés la composante majeure d’Alice, le nonsense, et l’ont adaptée avec des expressions graphiques très diverses.
Le thème revêt également des aspects spécifiques selon les sensibilités géo-culturelles des artistes, et il est traité de manière très différente en Mitteleuropa, en France ou au Royaume-Uni.

Des noms célèbres de l’illustration, de la fin du XIXe siècle jusque dans les années 2000 sont présentés au même titre que des illustratrices et des illustrateurs  oubliés ou méconnus.

150 œuvres originales et livres issus d’institutions muséales, de bibliothèques et de collections privées, de France et d’Europe.

Commissaires d'exposition : Barbara Forest, conservatrice en chef du Patrimoine au MAMCS ; Thérèse Willer, conservatrice en chef honoraire du Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration et Fabrice Flahutez, professeur à l'université Jean Monnet de Saint-Etienne et spécialiste du surréalisme.

MAMCS : ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf le lundi

Musée Tomi Ungerer – Centre international de l’Illustration : ouvert tous les jours de 10h à 18h, sauf le mardi 

En savoir plus   

musees.strasbourg.eu​​​​​

Exposition « Architectures impossibles »

Du 19 novembre 2022 au 19 mars 2023
au Musée des Beaux-Arts de Nancy
exposition_architectures_nancy.png

 

Comment l’architecture, gouvernée par des règles strictes et des dogmes intangibles, pourrait-elle être impossible ? Partant de cette contradiction, l’exposition explore les multiples voies empruntées par les artistes, de la Renaissance à aujourd’hui, pour faire « déraisonner » l’architecture. 

Sans se limiter à la peinture et à l’art sur papier, deux médiums privilégiés de l’« artiste bâtisseur » comme de l’architecte.
Elle offre des résonances avec la littérature, la photographie, le cinéma et le jeu vidéo. Autant de voyages dans des univers tantôt jubilatoires, tantôt angoissants, où l’architecture occupe la première place.

150 œuvres, nationales et internationales, de toute nature et 80 artistes qui placent tous l'architecture au centre de leur démarche créative et de leur univers visuel.

Commissaire d'exposition : Sophie Laroche, conservatrice du patrimoine chargée des collections du XIVe au XIXe siècle, au musée des Beaux-Arts de Nancy

Ouvert tous les jours de 10 h à 18 h, sauf le mardi - Fermeture le 25 décembre 2022 et 1er janvier 2023

En savoir plus

musee-des-beaux-arts.nancy.fr