Dans le cadre du plan de relance de l'économie, l’État va déployer, sur le Grand Est, plus de 5,2 millions d'euro pour la restauration des monuments historiques.

 

Afin de redresser rapidement et durablement l’économie française, à la suite de la crise économique liée à la pandémie de Covid-19, un plan de relance exceptionnel est déployé par le Gouvernement autour de 3 volets principaux : l'écologie, la compétitivité et la cohésion. 

Le plan de relance en faveur du patrimoine

Parce que la restauration et l'entretien du patrimoine ont des effets concrets sur le développement économique, l’attractivité et le rayonnement des territoires, le plan de relance en faveur du patrimoine s'articule autour de deux grand axes :
la mise en œuvre d’un « plan cathédrales » ; 
- le soutien exceptionnel, au-delà des moyens pérennes mobilisés chaque année par l’État, à la restauration de monuments historiques appartenant aux communes et aux propriétaires privés.

Le ministère de la Culture a sélectionné pour chaque région, sur proposition des services de l’État en région (DRAC), des opérations suffisamment matures pour être engagées rapidement dans l’année 2021. En savoir plus sur le Pan de relance dans la culture.

Dans le Grand Est, le volet culturel territorialisé du Plan de Relance patrimoines s’élève à 5,2 M€

  • 4,3 M€ pour le "Plan cathédrales" :  4 édifices concernés sur les 10 cathédrales que compte la région ;
  • 0,8 M€ pour la restauration de Monuments historiques des collectivités et propriétaires privés.

Cette enveloppe est destinée à permettre « une relance par et pour le patrimoine, alliant activité dans les territoires et attractivité de la France ».

La DRAC Grand Est est mobilisé pour mener, dès cette année, les chantiers sur les cathédrales et accompagner les collectivités dans le montage de leurs opérations. Les premiers chantiers vont débuter dans les prochaines semaines.

Valorisation et sauvegarde des métiers d’art et les savoir-faire d’excellence

Les crédits débloqués, dès 2021 et en 2022, permettront de financer les entreprises spécialisées et artisans qualifiés, dans les métiers de la restauration du patrimoine tels que les maçons, tailleurs de pierre, menuisiers, facteurs d'orgues, charpentiers, couvreurs, compagnons serruriers, restaurateurs de vitraux, archéologues, architectes du patrimoine...

Focus sur le plan de relance "Patrimoines" dans le Grand Est

Le plan cathédrale dans le Grand Est

Cathédrale de Troyes
Restauration de la tour sud
Montant : 1 378 586 € (100% Etat)

Début des travaux : printemps 2021
Durée : 19 mois

Cathédrale de Reims
Restauration du chevet (couverture et statuaire)
Montant : 1 200 000 € (100% Etat)

Début des travaux : été 2021 
Durée : 18 mois

Cathédrale de Saint-Dié
Travaux d'étanchéité des terrasses
Montant : 350 000 € (100% Etat)

Début des travaux : été 2021
Durée : 12 mois

Cathédrale de Saint-Dié - Eglise Notre-Dame de Galiiée de Saint-Dié
Réfection de l'installation électrique et éclairage de mise en valeur de l’église Notre-Dame-de-Galilée
Montant : 400 000 € (100% Etat)

Début des travaux : été 2021
Durée  des travaux : 12 mois

Cathédrale de Nancy
Restauration de l’orgue de tribune
Montant : 1 000 000 € (100% Etat)

Début des travaux : automne 2021
Durée  des travaux : 36 mois

 Monuments historiques appartenant à des collectivités

Eglise Saint-Jean de Villemaure-sur-Vanne - Aix-Villemaur-Palis (Aube)
Travaux de restauration des façades Est et Sud et assainissement
Montant de la subvention Etat : 300 000€ (sur 625 000 € soit 48% Etat)

Propriété : commune
Début des travaux : fin été 2021
Durée  des travaux : 15 mois

Prieuré du Breuil à Commercy (55)
Travaux de restauration de la terrasse et de l’escalier
Montant de la subvention Etat : 240 000€
(sur 600 000 € soit 40% Etat)

​​Propriété : commune
Début des travaux : printemps 2021

Caserne Suzzoni à Neuf-Brisach (68)
Travaux de restauration façades, charpentes et couverture
Montant de la subvention Etat : 100 000€ (sur 880 000 € soit x % Etat)

Propriété : commune
Début des travaux : fin 2021