Le Musée Historique de Haguenau vient de recevoir en dépôt une collection importante d’objets archéologiques, propriété ou à la charge de l’Etat, et issus des fouilles archéologiques effectuées dans la commune de Haguenau mais aussi dans d’autres cantons du nord de l’Alsace.

Ce dépôt a été effectué par le service régional de l’archéologie (SRA) de la Direction régionale des affaires culturelles du Grand Est, en accord avec l‘équipe du Musée Historique et les responsables de la Ville de Haguenau, dans le cadre d’une convention-cadre de dépôt de biens archéologiques mobiliers, signée en décembre dernier.

Grâce ce partenariat, le Musée Historique de Haguenau, labellisé « Musée de France », pourra plus facilement enrichir ses collections par les dépôts de biens provenant d’opérations d’archéologie préventive récentes et à venir, en faciliter l’accès aux chercheurs et archéologues et les valoriser auprès du grand public.

Schirrhein 1977-78_bracelet tampons_Age du Fer.JPG

Un dépôt de près de 1 500 objets archéologiques

La mise en œuvre de cette convention a permis de réaliser un dépôt d’envergure : celui des fouilles réalisées sur le site de Leutenheim-Hexenberg, menées par le SRA et l’Université de Strasbourg entre 1994 et 2005.

Ces 1 430 biens ou ensembles (lots de tessons, d’os etc.) ont, dans un premier temps, été inventoriés et reconditionnés au Centre de Conservation d’Etude (CCE) de Sélestat avant d’être transférés au Musée Historique courant 2020.

Ce grand chantier a été l’occasion pour le musée de réaménager ses réserves et d’en rationaliser le rangement pour accueillir la centaine de caisses des fouilles de Leutenheim, ainsi que de remettre à l’État d’anciens dépôts qui n’étaient pas en lien avec le secteur de Haguenau.

Un ensemble important et varié mis en place depuis 1952

La convention-cadre de dépôt de biens archéologiques vise également un premier lot déposé à l’origine au Musée Historique de Haguenau entre les années 1952 et 2005. Les objets de ce lot ont été remis par des archéologues bénévoles avec autorisation du service entre 1961 et 2001, à la suite de fouilles d’urgence réalisées le plus souvent entre 1952 et 1999 sur une dizaine de sites tels que Kirchlach, Obermattwald, Kurtzenhouse, Seltz et Haguenau.

Afin de conserver et rendre lisibles ces objets archéologiques présents dans les réserves du musée, il était nécessaire de définir un programme muséologique d’envergure.

Seltz_1952_anse à tête de lion_Gallo-romain.JPG

Un véritable chantier des collections a donc été mis en place, mené conjointement par les personnels du SRA et du service Musées-Archives de Haguenau, sous la houlette d’Axelle Davadie, conservatrice à la DRAC, et d’Emilie Demongin, régisseuse des collections archéologiques au Musée Historique, entre octobre 2017 et juin 2019.

901 biens ont ainsi été inventoriés et reconditionnés selon les normes actuelles de conservation préventive, puis placés dans une réserve dédiée aux dépôts archéologiques du Musée Historique. Ces objets variés vont du charbon de bois aux objets entiers ou remontés en céramique; aux os d’animaux ou d’humains ; en passant par les fibules, épingles, haches, bracelets entiers ou en fragments métalliques ; perles en verre etc.. trouvés dans des tombes dans des tumulus, ou lors du creusement d’une gravière, le plus souvent datés de la fin de l’âge du Bronze et du début de l’âge du Fer, mais aussi d’époque gallo-romaine.

Pour en savoir plus

Les missions de la DRAC et du Service régional de l'archéologie