Ce document méthodologique fondamental, visant à aider les professionnels des musées de France à rédiger ou refondre leur Projet Scientifique et Culturel (PSC), a été actualisé en profondeur en avril 2020. La version intégrale est à télécharger au format pdf au bas de cette page.

Qu'est-ce que le Projet scientifique et culturel d'un musée de France ?

C’est un outil de pilotage

Un Projet scientifique et culturel (PSC) est le premier document opérationnel et stratégique qui définit l’identité et les orientations du musée.
Il est une référence commune pour l’équipe du musée et la tutelle : il engage l’une comme l’autre sur le devenir de l’établissement.
S’il est un document conceptuel qui apporte une vision sur l’histoire de l’institution et son évolution (ses collections, sa politique des publics, la mutation du service dans un cadre administratif plus large…) il n’en est pas moins un document opérationnel qui doit rendre compte des actions à porter à court et moyen termes, ainsi que des moyens qui l’accompagnent. En outre, si aucune mission du musée ne doit être négligée, le PSC est sélectif dans ses propositions et doit dégager des priorités.
Cette articulation entre une institution qui élabore le PSC (une équipe scientifique et administrative) et une tutelle qui valide le projet et l’accompagne est la clé de la réussite et de la mise en œuvre du projet.

C’est un document partagé et d’appropriation

Parce qu’il définit la politique du musée, le PSC est un document fait pour être partagé avec l’ensemble des acteurs (équipe du musée, élus, programmiste…), afin que chacun ait pleine connaissance des enjeux et des perspectives pour y inscrire son action dans la stratégie globale prédéfinie dans ce document souche.
Outil de gouvernance, il est indispensable que la tutelle lui soit de la même façon associée, car il constitue une feuille de route des actions scientifiques et culturelles du musée, déterminée en cohérence avec le cadre plus global des politiques publiques. Cette compréhension partagée est un levier pour que tous s’impliquent dans sa mise en œuvre.
L’équipe de direction du musée et son chef d’établissement sont moteur dans cette démarche.

C’est un bilan et un projet

Si le PSC est un document tourné vers l’avenir, il s’élabore à partir d’un état des lieux et sur une histoire : il ne peut faire abstraction du passé parfois ancien de l’institution muséale, aussi de sa collection, de la manière dont cette structure a évolué dans son organisation et dans ses personnels. La prise en compte de ce temps long est importante lorsque l’institution rédige son premier PSC ; les versions suivantes s’appuieront sur ce premier travail.
Cependant, le PSC n’est pas seulement cet exercice de constat, mais doit ouvrir de réelles perspectives. Dans le cas de changements programmés (rénovation, extension, changement statuaire, don ou transformation importante de la collection) cette dimension est facile à intégrer ; elle est tout aussi importante, même si le moment de sa rédaction n’est pas dicté par une transformation du musée.
Outil d’aide à la décision, il doit aider la tutelle à projeter la vie future de l’établissement et proposer des évolutions.

C’est un document légal et obligatoire

L’article L. 442-11 du Code du patrimoine rend le PSC obligatoire pour tout musée de France, l’octroi d’une subvention de l’Etat à un projet de construction, d’extension ou de réaménagement d’un musée de France étant par ailleurs subordonnée à la validation préalable de ce document (Art. D. 442-15).

À télécharger

Le projet scientifique et culturel d'un musée de France

pdf - 445 Ko
Télécharger