Les fonds d’archives privées sont gérés dans certains cas par les professionnels des musées comme des collections et non des archives. Cela engendre des questions légitimes quant aux modalités d’acquisition, de communication, d’exploitation et de valorisation de ces fonds.

NB : le vade-mecum téléchargeable est un document réalisé par le réseau Archives en musées.

Que sont les archives privées ?

Les archives privées sont l’ensemble des archives produites ou reçues par toute personne, physique ou morale, n’étant pas assimilé à un service ou à un organisme public ou n’exerçant pas une mission de service public pour le compte de l’État. Les archives privées peuvent être : familiales, personnelles ou professionnelles ou provenir d’entreprises ou d’organismes privés.

Les archives privées dans les musées

Les archives privées conservées dans les musées touchent aux champs scientifique du musée. On y trouve notamment des :

  • archives d’artistes,
  • archives familiales touchant le domaine de compétence du musée,
  • archives des personnels scientifiques du musée dans le cadre de leurs travaux extérieurs à toute institution publique,
  • archives d’historiens, de critiques,
  • archives associatives,
  • archives de collectionneurs,
  • archives de galeries, d’éditeurs, etc.

Objectifs du vade-mecum

Ce vade-mecum rappelle le cadre réglementaire sans pour autant faire l’impasse sur les cas pratiques posés par la gestion des archives privées au sein des musées. Une foire aux questions répond aux problématiques les plus répandues. Celle-ci offre des pistes de réflexion pour les professionnels des musées amenés à gérer des archives privées.