Le festival des cabanes, première action du volet patrimonial de FABRIC’ARTS, projet de développement culturel du territoire du pays de Faverges (Haute-Savoie), est une occasion unique de parler d’architecture, de cadre de vie, d’aménagement, d’organisation, de quête du beau pour tous et du bien vivre ensemble.

Un projet culturel qui fait la part belle à l'architecture

Le Pays de Faverges, situé en Haute-Savoie, entre Annecy et Albertville, est signataire d'une convention de développement culturel des territoires avec la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, la Région, le département, la Direction académique des services de l'Education nationale. Ce projet, né d'une réflexion sur l'avenir du territoire, s’adresse à tous les habitants et porte une attention toute particulière aux jeunes. Il est mené avec le concours d’artistes reconnus autour de six axes dont l'architecture...

Festival des cabanes - Pays de Faverges

Le festival des cabanes

"Le festival, c'est 12 fenêtres ouvertes sur la beauté de notre territoire, sur sa puissance, sur son charme, sa poésie et sa variété. Ce sont 12 fenêtres ouvertes sur des formes nouvelles réalisées à partir de matériaux traditionnels : du bois, de la paille, du chaume(...) » ainsi s'exprimait Nicolas Blanchard, maire de Val-de-Chaise lors de l'inauguration du festival le 23 juillet 2016.

Le projet de développement culturel a pour ambition d’imaginer le territoire de demain comme un espace partagé, ouvert sur sa région, où chacun y aurait une place reconnue, valorisée, L’architecture prend donc toute sa place dans ce projet.

L’architecte devient alors un acteur culturel et artistique majeur, il est, par son action sur le territoire, le médiateur entre les gens, leur milieu et le beau auquel ils aspirent. Il a cette place dans la société et le festival des cabanes permet de le comprendre mieux et d’en être convaincu.

Festival des cabanes - Pays de Faverges

Les architectes lauréats, retenus à l'issue d'un concours dont l'objet était la création de 12 cabanes à installer dans douze lieux emblématiques du Pays de Faverges, sont venus de toute la France, de Genève, de Londres pour mettre en valeur le territoire. Ils ont imaginé, conçu et construit leur cabane tout en respectant les contraintes économiques serrées, le temps et l’espace imposés. Ils ont ainsi fait la démonstration que les savoir-faire et la créativité qui les caractérisent peuvent être au service de tous.

Festival des cabanes - Pays de Faverges

Dans le quotidien, pour qui l'architecture a-t-elle de l'importance ?, quelle est la place de l'architecte aujourd'hui ?

L'un des 12 architectes lauréats, l'Atelier 1:1 nous fait part de ses réflexions suscitées par sa participation à cette action originale.

« Aujourd'hui, il est primordial pour nous architectes d'aller sur le terrain auprès du public pour montrer l' intérêt même à petite échelle de notre profession. Faire naître l'envie d'architecture chez chacun passe par le fait de changer l'image de l'architecte auprès du public. Un de nos associés travaille depuis quelques années sur des chantiers d'exposition en tant qu'assistant régisseur technique. Nous avons pu découvrir à quel point la plupart des entreprises avaient une mauvaise image des architectes dont ils sont chargés d’exécuter les plans : ils sont perçus comme fantasques et totalement détachés des réalités du terrain. Ce discours là, l'entrepreneur le tient aussi au client en l'absence de l’architecte, contribuant à faire passer ce dernier pour secondaire, dans la mesure où l'entreprise fera valoir au client des coûts réduits s’il se dispense des services d’un architecte. Nous avons donc deux objectifs pour revaloriser notre profession : redonner envie aux artisans et entreprises de bâtiment de travailler avec nous, montrer au public que nous sommes une plus-value pour le projet et sa bonne exécution.

Jusqu’ici nous avons toujours monté nos projets en étroite collaboration avec les entreprises chargées de les réaliser. Nous les intégrons en amont du projet dès que l'esquisse est finie afin d'étudier avec eux les méthodes de construction qui permettront économie et gain de temps sur le chantier. Cela nous permet d'expliquer les détails qui nous tiennent à cœur, ainsi que d'optimiser nos plans pour simplifier le travail de l'entreprise. Cette démarche vise à éviter les commentaires désobligeants d'entreprises qui considèreraient que, du haut de sa tour d’ivoire, l'architecte n’est pas conscient des réalités de terrain. En échange de notre considération pour son travail, l'entrepreneur sera bien plus à même de mener à bien nos objectifs - car il ne sera plus simple exécutant mais partie prenante du projet.

Ré-enchanter l'architecte auprès du public passe par des initiatives à plus petite échelle, telles que le festival des cabanes. Aux côtés de l'entrepreneur nous pouvons démontrer que l'acte de construire ne nous est pas étranger. Aller à la rencontre du public est primordial pour l'architecte, en nous installant sur le parcours des promeneurs nous pouvons éveiller leur envie d'architecture. L'échelle du projet et son apparente simplicité permettent de présenter de manière simple et didactique notre rôle.

Notre travail permet d'enrichir et de simplifier le travail de l'entrepreneur en proposant de nouvelles pratiques. L’artisan chaumier avec lequel nous avons réalisé cette cabane est lui-même fils de chaumier ; la technique de pose à l'horizontale lui était pourtant totalement étrangère. Il a donc fallu la développer en adéquation avec la technique de pose qu'ils utilisaient dans leur entreprise. Nous avons ainsi beaucoup appris sur ce matériau et la profession de chaumier. L'artisan chaumier est reparti riche d'un nouveau savoir et d'une technique constructive qu'il est l'un des rares en France à pouvoir réaliser. »

Réalisation de l'atelier 1:1
Festival des cabanes - Pays de Faverges
Festival des cabanes - Pays de Faverges
Festival des cabanes - Pays de Faverges