Yves Séguy, préfet des Vosges et Yannick Villemin, président du Pays d’Epinal Cœur des Vosges ont signé, le mercredi 7 juillet 2021, aux jardins de la Cure de Châtillon sur Saône, la convention "Pays d’art et d’histoire" du Pays d’Epinal Cœur des Vosges, en présence de Cristelle Creff, directrice régionale des affaires culturelles du Grand Est et des nombreux élus et partenaires.

172 communes concernées

Cette nouvelle convention consacre l’extension, validée en janvier 2021, du dispositif initial de 116 communes essentiellement rurales, à 172 communes et 144 000 habitants (lors de la première labellisation en 2014, il réunissait 64 communes de la communauté d’agglomération d’Epinal).

Le nouveau territoire labellisé concerne essentiellement l’ensemble du Pôle d’équilibre territorial et rural (communauté d’agglomération d’Epinal, communauté de communes de Rambervillers et communauté de communes de la côte sud-ouest vosgienne), ainsi que quatre autres communes (Cheniménil, Docelles, Dommartin-aux-Bois et Plombières-les-Bains).

Il s’agit d’un des plus grands réseaux des Villes et pays d’art et d’histoire, après le Pays d’Auge et celui d’Auxois Morvan, qui favorisera la sensibilisation du plus grand nombre d’habitants aux richesses patrimoniales et paysagères du territoire.

Des objectifs ambitieux pour la nouvelle convention

La démarche d’extension permet de dresser le bilan d’activités en termes de sensibilisation des habitants, du public jeune et des touristes et de définir de nouveaux enjeux.

Cette nouvelle convention en faveur d’un Pays d’art et d’histoire étendu a pour objectifs principaux de :

- revitaliser le territoire essentiellement rural et contribuer au développement culturel du PTER ;

- sensibiliser les habitants au-delà de la communauté d’agglomération et valoriser un territoire rural riche d’un patrimoine abondant, naturel grâce à la forêt de Darney, thermal (Bains-les-Bains, Plombières, canal des Vosges), le patrimoine Renaissance (Rambervillers), industriel (comme les cités ouvrières de Thaon les Vosges, Nomexy), l’art nouveau , les éléments défensifs (forts Séré) ou encore l’architecture de la seconde Reconstruction à Epinal ;

- mettre en place et structurer les actions pédagogiques en direction des scolaires ;

- renforcer des actions de sensibilisation à travers les publications et courts métrages ;

- favoriser des projets (Micro-Folie, dispositif "C’est mon patrimoine") et des partenariats (résidence de territoire avec le Parc naturel des Vosges).

Le label Pays d’art et d’histoire assure un rôle de premier plan en étant un levier de développement culturel.

La volonté présente dès l’origine et réaffirmée d’étendre le label s’illustre par les actions de connaissance, de conservation, de protection et de valorisation et le souhait de mettre en place un Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine représentatif de l’ensemble du PETR du Pays d’Epinal Cœur des Vosges.

En savoir plus

sur le label Ville et Pays d'art et d'histoire
sur les villes et pays labellisés dans le Grand Est
- Le label "Villes et pays d'art et d'histoire" : la force d'un réseau