L'Etat (DRAC Grand Est et l'Académie de Nancy-Metz), la Ville de Metz et Metz-Métropole ont signé, le 6 octobre 2022, un Contrat territorial d’éducation artistique et culturelle (CTEAC) pour une durée de 3 ans sur l'ensemble du territoire de Metz.

 

Le nouveau contrat a été signé, le 6 octobre 2022, à l’hôtel de ville de Metz, par François Grosdidier, maire de Metz ; Odile Bureau, sous-préfète ; Richard Laganier, recteur de la région Grand Est et de l’académie de Nancy-Metz ; Patrick Thil, conseiller délégué aux équipements culturels à Metz-Métropole, en présence de Claire Rannou, directrice régionale adjointe déléguée à la DRAC Grand Est et d’élus, responsables administratifs et culturels.

Une convention de trois ans (2022-2024)

Ce nouveau document, conclu pour trois ans (2022-2024), consacre et conforte les actions en faveur de la généralisation de l’éducation artistique et culturelle. Une action qui repose notamment sur la rencontre des œuvres, des artistes et des professionnels de la culture, la pratique artistique et l’appropriation des œuvres, des lieux de création et s’appuie sur la diversité des domaines culturels.

Garantir l'accès de tous les jeunes à la culture

cteac_metz_signature.jpg
cteac_metz_interlude_musical.jpg

Il a notamment pour objectifs de garantir l’accès pour tous les jeunes à une éducation artistique et culturelle sur l’ensemble du territoire de Metz et par extension de la métropole dans les différents temps de leur vie. Il s’engage aussi à assurer l’égalité des chances en garantissant la diversité culturelle avec une attention renforcée dans les zones prioritaires définies par la politique de la ville et le réseau d’éducation prioritaire.

Metz "100% éducation artistique et culturelle"

Il s’inscrit également dans une ambition éducative forte pour la jeunesse et de démocratie culturelle, Metz ayant été ville laboratoire « 100 % éducation artistique et culturelle » dès 2019.

Lors de cette séance, alors que de nombreuses actions sont menées par les équipements culturels de la ville et de la métropole, les différentes personnalités ont mis en exergue la nécessité de l’éducation artistique et culturelle, facteur de concorde, d’ouverture sur le monde et les autres cultures, d’enrichissement du regard.