Le contrôle scientifique et technique (CST) des travaux sur les immeubles protégés, assuré par les services de l’État chargés des monuments historiques, est destiné notamment à vérifier périodiquement l’état des monuments classés et inscrits et les conditions de leur conservation, de façon à ce que leur pérennité soit assurée. L’établissement de cet état sanitaire doit permettre de réaliser des synthèses nationales.

Ce bilan sanitaire enrichi comprend des analyses statistiques portant sur l’accroissement du parc monumental national et sur son évolution au cours de ces dernières années.

  • Le premier chapitre fait le bilan du parc des immeubles protégés et intègre ces données dans le contexte territorial des populations, de la surface des entités administratives et de la cadence des classements depuis 1900.
  • Le deuxième est consacré aux critères qui conduisent à l’élaboration d’un bilan sanitaire.
  • Le troisième chapitre est une analyse par croisement des données sanitaires afin de mieux cerner les patrimoines leur état et le contexte territorial et économique. Si un état général est présenté du le patrimoine en état bon ou moyen, une analyse plus détaillée est réalisée sur le patrimoine en péril et mauvais état afin de mieux cerner ses caractéristiques.
  • Le quatrième est la conclusion.
  • Les annexes permettent d’accéder aux données chiffrées qui ont permis d’élaborer l’ensemble des 68 planches cartographiques et par ailleurs d’illustrer par un bon nombre d’exemples régionaux de présenter un état visuel de ce patrimoine.

À télécharger

Bilan de l'état sanitaire des monuments historiques - 2013-2018

pdf - 12 Mo
Télécharger