Un chantier de neuf mois va être entrepris en 2023 pour la restauration des armoires sculptées de la médiathèque d'Alençon, dans l'ancienne église jésuite. Le chantier est porté par la Communauté Urbaine d’Alençon sous le contrôle scientifique et technique de l’État (Direction régionale des affaires culturelles de Normandie). Parallèlement, un appel à mécénat porté par la Fondation du Patrimoine est lancé.

Un trésor de livres dans un vaisseau de bois

La restauration des armoires sculptées de la médiathèque d'Alençon dans l'ancienne église des jésuites

par Pierre Taillefer, conservateur à la DRAC de Normandie

alencon_mediatheque-aveline_credit_mediatheque-aveline1.jpg

©médiathèque_Alençon

La médiathèque Aveline d’Alençon est installée dans l’ancienne église du collège des jésuites, construite entre 1679 et 1708. L’architecture élancée et la toiture à l’impériale de cet édifice, inscrit au titre des monuments historiques en 1926, évoquent l’art baroque italien et tranchent avec la sévérité habituelle des églises jésuites de l’ouest de la France. En 1799, l’édifice est coupé horizontalement en deux niveaux par l’architecte Jean Delarue, qui avait déjà construit l’hôtel de ville d’Alençon. Le rez-de-chaussée sert de salle de réception et de conférences, tandis que le premier étage est aménagé d’abord en salle de dessin puis en bibliothèque municipale. L’architecte adapte alors à cet écrin les armoires en chêne sculpté du xviiie siècle provenant de la chartreuse du Val-Dieu dans le Perche – démembrée à la Révolution – et fait percer six grandes lucarnes dans la toiture pour inonder de lumière la salle de lecture.

Dans ce vaisseau de 26 mètres de long sur 8 mètres de large couvert d’une voûte en châtaigner en forme de carène, les quelque 26 armoires du Val-Dieu (classées au titre des monuments historiques en 1982) abritent un important fonds de livres patrimoniaux – issus du collège des jésuites, des bibliothèques des grandes abbayes voisines (Saint-Évroult, Le Val-Dieu, La Trappe, Saint-Martin-de-Sées) ainsi que de l’évêché et du grand séminaire de Sées – parmi lesquels se trouvent 14 000 ouvrages appartenant à l’État. Au-dessus des armoires de style rocaille se déploie un entablement du xixe siècle d’inspiration néo-classique alternant guirlandes et cartouches rendant hommage aux Ornais illustres : Marguerite de Navarre, Armand de Rancé, Nicolas-Jacques Conté, etc.

Face à l’apparition de multiples désordres structurels sur les armoires (déformation des étagères, écartement des assemblages, dévers de certaines travées), la Communauté Urbaine d’Alençon a confié à l’architecte en chef des monuments historiques Daniel Lefèvre l’établissement en 2021 d’un diagnostic patrimonial pour en comprendre les causes. Le chantier qui va être entrepris en 2023 consiste, après avoir déménagé temporairement les fonds de la médiathèque, à déposer, consolider et restaurer entièrement les armoires et leurs décors sculptés. Le chantier, porté par la Communauté Urbaine d’Alençon sous le contrôle scientifique et technique de l’État (Direction régionale des affaires culturelles de Normandie) devrait durer neuf mois.

Médiathèque Aveline d'Alençon
Accéder à la transcription textuelle

Appel au mécénat

Ces 26 armoires en chêne sculpté du milieu du XVIIIe siècle sont en danger. Leur déformation nécessite d’importants travaux estimés à un peu plus de 600 000 € pour les restaurer, préserver ce lieu et son fonds. C’est pour sauvegarder ce patrimoine remarquable qu'est mis en place une opération de mécénat avec la Fondation du Patrimoine.

Capture.JPG

Pourquoi devenir mécène ?

  • Vous devenez acteur aux côtés de la collectivité ;
  • Vous participez à l’attractivité votre territoire ;
  • Vous pouvez communiquer autrement grâce aux avantages proposés aux mécènes ;
  • Vous valorisez les savoir-faire et les valeurs de votre entreprise ;
  • Vous construisez des relations avec les acteurs du territoire.

Ainsi avec vos dons, vous participez au développement du territoire en vous impliquant dans un projet inédit.

Les contreparties proposées selon le montant de vos dons :

  • À partir de 20 € : liste des donateurs sur le site internet
  • À partir de 50 € : tirage photo du donateur au sein de la salle de la chapelle
  • À partir de 100 € : visite privée y compris de l’atelier de restauration des ouvrages
  • À partir de 150 € : invitation à l’inauguration avec une remise d’un sac garni

Vous bénéficierez d’une déduction de :

  • l’Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques à hauteur de 66 % du don et dans la limite globale de 20 % du revenu imposable ;
  • l’impôt sur la fortune immobilière à hauteur de 75 % du don dans la limite de 50 000 € ;
  • l’Impôt sur les Sociétés, à hauteur de 60 % du don, dans la limite de 5% du chiffre d’affaires.