Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat et la Fondation du Crédit Agricole-Pays de France soutiennent la restauration de La Face aux miroirs de Niki de Saint Phalle, l’une des œuvres du Cyclop de Jean Tinguely, sculpture majeure du Centre national des arts plastiques, manifestant ainsi avec le CNAP leur volonté de préserver et de mettre en valeur un patrimoine d’exception ouvert à tous.

« En soutenant la restauration de La Face aux miroirs du Cyclop, nous nous engageons pour la sauvegarde du patrimoine sur notre territoire. Nous agissons en pleine cohérence avec nos valeurs mutualistes de responsabilité, de solidarité et de proximité » commente François Imbault, Président du Conseil d’Administration du Crédit Agricole d’Ile-de-France et de Crédit Agricole d’Ile-de-France Mécénat lors de la signature de la convention de mécénat le jeudi 1er octobre 2015 aux côtés d’Yves Robert, Directeur du Cnap et de Noëlle Dautzenberg Malard, déléguée générale de la Fondation du Crédit Agricole-Pays de France.

Il y a plus de 45 ans et pendant 25 ans de 1969 à 1996, Jean Tinguely et son épouse Niki de Saint Phalle ont invité leurs amis à participer à l’élaboration de cette œuvre : César, Arman, Eva Aeppli, Philippe Bouveret, Bernhard Luginbühl, Seppi Imhof, Pierre Marie Lejeune, Giovanni Podestà, Jean-Pierre Raynaud, Larry Rivers, Jesus Rafael Soto, Daniel Spoerri ou encore Rico Weber.

Recouvert de miroirs, Le Cyclop réfléchit le mouvement naturel des arbres et des nuages pour s’intégrer dans son écrin de verdure. La Face aux miroirs, réalisée par Niki de Saint Phalle, recouvre la peau du Cyclop sur une surface de 450 m2. L’œuvre, soumise aux épreuves climatiques, nécessite une importante restauration.

Cette restauration de la Face aux miroirs va représenter des milliers d’heure de travail, plus de 450m2 de miroirs à découper, plusieurs tonnes de mortier colle ; elle va évidemment susciter beaucoup de passion de la part des conservateurs, restaurateurs, mosaïstes et de tous ceux qui auront la chance de contribuer à ce grand chantier de restauration.

Ce projet a été et sera aussi l’occasion pour le Cnap de mobiliser les jeunes talents des métiers du patrimoine.