Que ce soit pour une présentation permanente ou temporaire, l’identification de l’objet, voire son interprétation, constitue un impératif. L’exécution des étiquettes, cartels et notices d’un musée de France demande des compétences variées dans le domaine de la mise en texte, de la mise en forme et de la mise en place.

La mise en texte

La rédaction des étiquettes, cartels ou notices, est dédiée au personnel scientifique du musée afin que l’information soit certifiée au plus près des collections.

Clarté, concision, phrases simples et courtes, reformulation sont des gages d’intelligibilité.

La mise en forme

La forme des caractères, mais aussi la ponctuation, la longueur des lignes, la construction des paragraphes et leur hiérarchisation, sont autant de paramètres qui contribuent à la lisibilité des étiquettes.

La mise en place

Le positionnement de l’étiquette appelle une réflexion comme tous les autres éléments de la muséographie. L’étiquette doit être vue avec l’objet, sans le masquer, ni être masquée par lui.