Si en 2021, Le Festival baroque de Pontoise levait le voile sur "Les mensonges", cette année, la 37e édition met en lumière la richesse et la beauté des "Héritages" musicaux et invite à mieux connaître les filiations, les transmissions et les lignées d’artistes célèbres. La programmation pluridisciplinaire de la manifestation musicale du Val d’Oise, soutenue par la Drac Île-de-France, est la griffe de cet événement unique qui témoigne de la diversité du grand répertoire et des partitions oubliées ou méconnues relus par des ensembles nationaux et internationaux, reconnus ou émergents.

 

En 2022-2023, la note du Festival baroque de Pontoise fait la part belle aux célébrations (Heinrich Schütz élève de Gabrieli et Monteverdi, André Cardinal Destouches, élève de Campra, Denis Gaultier, professeur de Bacilly et donc indirectement de générations de musiciens du XVIIIe siècle, Ralph Vaughan et William Byrd, élève de Tallis et le professeur de la plupart des grands compositeurs anglais de la génération suivante). A la filiation musicale aussi. Le plus bel exemple est ce lien tissé par une entité baroque commune entre Bach, Scarlatti (l’homme aux 555 sonates né la même année que Jean-Sébastien Bach) et Couperin. Voilà pourquoi, la manifestation artistique exprime une attention marquée en direction des jeunes ensembles puisqu'une part importante du thème du festival s’attache à ce qui est laissé aux générations suivantes.

Les programmes proposent un heureux mélange de répertoires anciens et modernes, de musique, de théâtre et de danse. L’éducation artistique et culturelle représente un intérêt majeur au cœur de la manifestation. Trois grands axes sont proposés : l’ensemble en résidence, la pratique amateur au monde professionnel et les liens entre musique, environnement et société.

Côté jeune public, un ciné-concert autour de Méliès Voyages à travers l’impossible et autres boniments par les Traversées Baroques est proposé auquel s'ajoute un nouveau spectacle de l’ensemble Canticum Novum sur la transmission générationnelle Nour. Récits de vie. Cette année, deux projets associent des chœurs d’enfants. Emmanuelle Haïm dirigera les pages et chantres du Centre de musique baroque de Versailles, tandis que Sébastien Daucé conduira la Maîtrise de Notre Dame de Paris. Depuis 2021, le Festival se joue en deux actes : du 30 septembre au 22 octobre 2022 puis du 16 novembre 2022 au 16 juin 2023.

Grand angle sur huit représentations

Sento In Seno. Vivaldi Inédit / Il Caravaggio

Il Caravaggio, le nouvel ensemble en résidence de 2022 à 2024, est dirigé par la claveciniste Camille Delaforge.  Il commence ses trois années de collaboration par un récital de la contralto Anthéa Pichanick autour de Vivaldi et ses descendants Sento in seno. Puis, en fin de saison le 1er opéra sacré de Mozart Le devoir du 1er commandement.

Ensemble Il Caravaggio site.jpg

Ensemble Il Caravaggio © N. Lioi Nero

Avec la résidence artistique de l’ensemble Il Caravaggio, le Festival Baroque de Pontoise cherche à accroître son travail de médiation auprès de tous les publics par la proposition de trois actions qui seront développées sur l’année. Les artistes dévoileront un fil rouge autour d’un opéra de Mozart, un projet autour de la cantate française mêlant création et numérique tandis qu’ils offriront au festival une rencontre avec un nouveau public : les personnes en situation de handicap. Formés à la médiation auprès de cette population, Camille Delaforge et Guilhem Worms en font un axe important de leur présence territoriale. L’ensemble Il Caravaggio est soutenu par la Drac Île-de-France. vendredi 30 septembre... en savoir plus 

Hélène de Montgeroult, Clare Hammond, récital pianoforte

Clare Hammond-site.jpg

La pianiste britannique explore l’héritage musicale de la compositrice Hélène de Montgeroult. Musicienne visionnaire avec un style d’écriture qui a des décennies d’avance sur son temps : Clara Schumann, Félix Mendelssohn, Schubert, Chopin.

Clara Hammond souhaite avant tout "montrer aux musiciens de la nouvelle génération que la musique est une question de communication". Pour l’interprète, "la musique ne prend vraiment vie que lorsque nous essayons de découvrir les histoires humaines des gens qui les ont inspirées et de les communiquer dans une manière qui résonne avec les auditeurs", dimanche 2 octobre... en savoir plus

Clare Hammond © Philip Gatward

Comme un air de Bach, vocal sacré / L'Escadron Volant de la Reine

Lescadron Volant-site.jpg

L'Escadron Volant de la Reine © Étienne Gaume

L’Escadron Volant de la Reine est un ensemble de musique baroque qui existe depuis dix ans. Pour le festival de Pontoise, il interprètera un programme autour de Bach. Deux cantates du célèbre compositeur mais pas seulement. Des œuvres de ses oncles Johann Michael et Johann Christoph et de ses cousins seront également joués. L’Escadron Volant de la Reine présente ici J.S Bach comme l’héritier de ses oncles puisque tout se faisait en famille. Notamment l’apprentissage de la musique, samedi 8 octobre...en savoir plus

A CLEARE DAY, récital de clavecin / Kenneth Weiss, clavecin

Kenneth Weiss-site.jpg

Kenneth Weiss © Jenny Gorman

Le claveciniste américain Kenneth Weiss propose des extraits du Fitzwilliam Virginal Book, recueil aux origines controversées qui a traversé les époques avant d’être acquis par Richard Fitzwilliam, fondateur du musée à son nom à Cambridge où le manuscrit repose encore à ce jour. Le claveciniste américain Kenneth a choisi un programme pour la première vraie musique écrite pour clavier. "Tout a commencé en Angleterre au milieu du XVIe siècle...  Thomas Tallis fut le  nouveau grand premier compositeur pour ce nouveau style parfaitement écrit pour le clavier". Kenneth Weiss présente lors de ce récital une douzaine de compositeurs jusqu’à Doctor Bull et Thomas Tomkins. Comment l’un a influencé l’autre  et comment chacun à exalté cette incroyable virtuosité du clavier. "Je me sens l’héritier de mon maître, Gustav Leonhardt, immense musicien et bien sûr la voix du clavecin pour beaucoup de gens" Œuvres de Dowland, Byrd, Gibbons, Richardson, dimanche 9 octobre...en savoir plus

Cappella Mediterranea / AMORE SICILIANO (direction Leonardo Garcia Alarcón)

Mariana Florès-site.jpg

Mariana Florès © Laure Jacquemin

Le programme joué au Festival s’appelle AMORE SICILIANO. Sous la direction de Leonardo Garcia Alarcón, le programme a été concocté avec la soprano Francesca Aspromonte. "Cette grande et jeune artiste spécialiste du répertoire baroque et classique a chanté des chansons de son enfance, d’autres que son père aimaient interprétées et d’autres enfin entendues dans son village. Avec Quito Gato (théorbe, guitare, archiluth), on a imaginé un programme autour de La Canzona di Sicilia, un des plus belles pièces calabraises selon Leonardo Garcia Alarcón". Il a été  décidé d’inventer une histoire autour de cette pièce avec des madrigaux et des chansons populaires. "L’héritage de ces pièces à travers les âges et depuis le baroque nous a fait comprendre que cette tradition des musiques, traditions orales surtout en Italie ne sait jamais arrêtée". Les paramètres se transmettent de génération en génération, samedi 15 octobre... en savoir plus

Les Scarlatti, une histoire de famille / Il Groviglio (direction Marco Angioloni)

Floriane Hasler site.jpg

Marco Angioloni, le directeur artistique de l’Ensemble Il Grovilio explique que "Héritages est un lien parental entre père et fils Alessandro et Domenico Scarlatti et l’influence que l’un a eu sur l’autre sur la manière de composer et évidemment sur la formation. Mais également dans leur relation très conflictuelle mais aussi très inspirante pour les deux".

C’est un programme consacré à l’Opéra à Naples au début du XVIIIe siècle. Marco Angioloni, comme artiste se sent l’héritier d’un patrimoine musical extraordinaire du XVII et XVIIIe siècle, dimanche 16 octobre...en savoir plus

Floriane Hasler (mezzo-soprano) © Capucine de Choqueuse

Soleil Noir / Gemelli / (direction Emiliano Gonzalez Toro et Mathilde Étienne)

Emiliano Gonzalez Toro-site.jpg

Emiliano Gonzalez Toro © Michel Novak

Francesco Rasi fut un chanteur adulé, un poète célébré, un compositeur raffiné et un courtisan accompli, mais aussi un voleur, un fuyard et un assassin. Incarnant Apollon, Orphée et les lumières idéales de l’humanisme, il n’était pas moins un sombre personnage, cruel et tourmenté, vendredi 21 octobre…en savoir plus

Schûtz : 1er Livre de Madrigaux / Les Arts Florissants (direction Paul Agnew)

Paul Agnew-site.jpg

Paul Agnew © Oscar Ortega

Œuvre annonciatrice du baroque allemand, le premier livre de madrigaux italiens de Schütz (1585-1672) est le fruit de deux voyages que fit le compositeur sur les terres italiennes. Recueil de dix-sept madrigaux à cinq voix (dont deux en trois parties) composés par Claudio Monteverdi et publiés à Venise en 1587.  Les madrigaux sont composés sur des textes de poètes célèbres à l’époque, en particulier Giovanni Battista Guarini et Torquato Tasso, mais aussi sur des vers d’auteurs anonymes.

Paul Agnew, directeur musical des Arts florissants rappelle aussitôt que "L’héritage laissé par Heinrich Schütz est énorme et immensément important. Le voyage et les études en Italie du compositeur en 1620 de ce livre de Madrigaux est éblouissant de style, de compréhension de l’expression italienne est fondamental pour ce qu’il va faire après. A son retour, il va porter toute la connaissance de cette musique italienne". Le directeur des Arts Florissants espère "Léguer la beauté… qu’est-ce que l’on a besoin de la beauté dans ce monde en ce moment." samedi 22 octobre...en savoir plus

Découvrir toute la programmation

Acte I : 30 septembre au 22 octobre 2022

Acte II : 16 novembre 2022 au 16 juin 2023