La DRAC Île-de-France rassemble sur cette page les règles en vigueur et les ressources produites pour aider à la reprise d'activité et à la réouverture au public des lieux culturels.

 

Mise à jour le 2 juillet 2020

 
SOMMAIRE
  1. Musées et monuments
  2. Commerces culturels : librairies, disquaires, galeries d'art
  3. Bibliothèques et médiathèques
  4. Activités artistiques de spectacle vivant
  5. Salles de spectacles
  6. Espaces d'exposition et activités artistiques dans le champ des arts visuels
  7. Cinémas
  8. Festivals
  9. Arts de la rue et de l'espace public
  10. Conservatoires, enseignements artistiques et enseignement supérieur
  11. Action culturelle et éducation artistique et culturelle
  12. Parcs et jardins
  13. Chantiers de restauration
  14. Opérations d'archéologie préventive
  15. Services d'archives

 

EDIT : à compter du 20 juillet 2020, toute personne âgée de 11 ans et plus doit porter un masque grand public dans les lieux publics clos, en complément de l'application des gestes barrières.

 

1. Musées et monuments

Les musées et monuments sont autorisés à ouvrir depuis le 2 juin. L'exploitant met en œuvre les mesures adéquates pour éviter la propagation du virus, en particulier s'agissant du respect de la distanciation physique.

Afin d’accompagner les établissements dans cette phase de réouverture, la Direction générale des patrimoines (DGP) a élaboré une fiche de préconisations, reprenant celles des ministères compétents en matière de santé et de sécurité au travail.
​​

 

2. Commerces culturels : librairies, disquaires, galeries d’art

Les librairies, disquaires et galeries d’art sont autorisés à rouvrir depuis le 11 mai. Les propriétaires de ces commerces sont responsables de la mise en œuvre des mesures nécessaires pour éviter la propagation du virus.

Le ministère du Travail propose aux commerces de détail non-alimentaires une fiche thématique, déclinaison du protocole national de déconfinement.
​​

A l’attention des libraires, le Syndicat de la librairie française a élaboré un document sur les conditions sanitaires pour l’organisation de la librairie et l’accueil du public. Ce document a été validé par le ministère des Solidarités et de la Santé le 6 mai dernier.
​​

 

3. Bibliothèques et médiathèques

Les bibliothèques et médiathèques sont autorisées à rouvrir leurs portes depuis le 11 mai, sur décision et sous la responsabilité des collectivités territoriales assumant la gestion de ces équipements.

Afin de protéger usagers et personnels, le ministère de la Culture a élaboré des préconisations spécifiques, reprenant la doctrine des ministères compétents en matière de santé et de sécurité au travail. Ces recommandations sont issues d’un processus d’élaboration qui a associé les cinq associations professionnelles du secteur (association des bibliothécaires de France, association des bibliothécaires départementaux, association des directrices et directeurs des bibliothèques municipales et groupements intercommunaux des villes de France, bibliopat, association pour la coopération des professionnels de l’information musicale).
​​​


Pour plus d'informations à l'usage des professionnels : http://www.biblio-covid.fr/

 

4. Activités artistiques de spectacle vivant

La Direction générale de la création artistique (DGCA) a élaboré, à l'attention des structures culturelles, une fiche d'aide à la reprise des activités artistiques dans le champ du spectacle vivant (création, répétitions, construction de décor, confection de costumes, représentations...). Ce document a été conçu avec le bureau du Conseil national des professions du spectacle (CNPS), et partagé avec les experts médicaux du Centre médical de la Bourse (CMB), de la DIRECCTE Île-de-France et de la CRAMIF.

La DGCA précise qu'il appartient aux employeurs de mettre en œuvre les mesures permettant de protéger la santé et la sécurité des personnels et intervenants, de repousser la reprise des activités si les conditions ne sont pas réunies, et d'adapter les recommandations à leurs activités. 
​​​​




 

5. Salles de spectacle

Les salles de spectacle sont autorisées à ouvrir au public à partir du 22 juin en Île-de-France. Les gestionnaires sont tenus d'appliquer les recommandations édictées par les autorités sanitaires pour protéger public, personnels et intervenants.

La Direction générale de la création artistique (DGCA) a élaboré des recommandations afin d'aider les structures à adapter leur organisation et leur fonctionnement aux consignes sanitaires, et à recommander les bonnes pratiques. Ce document a été conçu avec le bureau du Conseil national des professions du spectacle (CNPS), et partagé avec les experts médicaux du Centre médical de la Bourse (CMB), de la DIRECCTE Île-de-France et de la CRAMIF.
​​​​​

Pour plus d’informations :
Professionnels de la musique : info.covid19@cnv.fr
Professionnels du théâtre et du cirque : juridique@artcena.fr
Professionnels de la danse : ressources.pro@cnd.fr

 

6. Espaces d'exposition et activités artistiques dans le champ des arts visuels

Les espaces d'exposition — tels que les centres d'art contemporain et de recherche ou le Fonds régional d'art contemporain d'Île-de-France —  sont autorisés à ouvrir au public à partir du 22 juin en Île-de-France, à l’exception des établissements ERP de type Y qui sont d'ores et déjà autorisés à ouvrir au même titre que les musées et monuments.

La Direction générale de la création artistique (DGCA) a élaboré des recommandations pour aider à la réouverture au public des espaces d'exposition, en collaboration avec le Conseil national des professions des arts visuels et des professionnels du secteur.
​​

La DGCA a également élaboré des recommandations pour la reprise des activités des ateliers d'artistes, ateliers partagés, résidences et gestion des collections.
​​

Pour plus d’informations :
Professionnels de l'art contemporain info.cnap@culture.gouv.fr

 

7. Cinémas

Les salles de cinémas sont autorisées à ouvrir à partir du 22 juin sur l'ensemble du territoire national. Les exploitants doivent mettre en place les mesures barrière au sein des salles, notamment la distanciation physique (un siège ou un mètre de distance entre les personnes ou les groupes de personnes).

La Fédération nationale des cinémas français a élaboré un guide de préconisations de sécurité sanitaire afin de préparer cette réouverture dans les meilleures conditions.
​​​

Afin d'encadrer les séances de cinéma en plein air, le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) précise le cadre juridique et les lignes directrices de la mise en œuvre de ces séances. L'organisation de ces séances est soumise à une autorisation préalable du préfet de département.
​​

Concernant les tournages et la production de films d'animation, le CNC a élaboré deux fiches d'aide à la reprise.


 

8. Festivals

Les festivals rassemblant plus de 5 000 personnes ne sont pas autorisés jusqu’au 31 août.

Pour les festivals de plus petite jauge, les organisateurs sont tenus d'aménager les lieux de manière à garantir le respect des mesures barrière et de se rapprocher du préfet de département qui seul peut autoriser les manifestations après déclaration préalable.

La DGCA a élaboré une fiche d'aide à l'organisation des festivals dans le champ des arts et de la culture.
​​

La DRAC Île-de-France gère la cellule d’accompagnement pour les festivals franciliens : festival-covid19.idf@culture.gouv.fr

 

9. Arts de la rue et de l’espace public

Par le décret du 21 juin, les rassemblements de plus de 10 personnes dans l'espace public peuvent être autorisés par le préfet lorsque les conditions de leur organisation permettent les mesures de distanciation.

Cf. point 4 (annexe arts de la rue)

Pour toute information :
Professionnels des arts de la rue : juridique@artcena.fr

 

10. Conservatoires, enseignements artistiques et enseignement supérieur

Placés sous la responsabilité des collectivités territoriales, les conservatoires relevant des catégories R et L ne peuvent rouvrir leurs portes au public en respectant les mesures de distanciation.

La Direction générale de la création artistique (DGCA) a élaboré des recommandations pour accompagner les établissements d'enseignements artistiques publics — et les collectivités territoriales dont ils dépendent — dans la mise en œuvre des recommandations sanitaires préconisées par les autorités compétentes, la priorité étant de protéger la santé et la sécurité des agents, des salariés et des publics. Les autres établissements de pratiques artistiques publics — par exemple dans le domaine des arts plastiques — et les structures privées peuvent également s'inspirer de ces recommandations.
​​​

Concernant les établissements d'enseignement supérieur culture, le ministère de la Culture s’inscrit dans l’orientation générale définie par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche : "Les enseignements en présentiel ne pourront reprendre dans les établissements d’enseignement supérieur avant la rentrée universitaire 2020. Les autres activités des établissements sont susceptibles de reprendre progressivement en présentiel à partir du 11 mai, dans le respect des consignes sanitaires, le travail à distance devant néanmoins continuer d'être privilégié."

Le Secrétariat général du ministère de la Culture a élaboré une fiche d'aide à la reprise d'activité et à la réouverture des établissements d'enseignement supérieur et de recherche artistiques et culturels.

 

11. Action culturelle et éducation artistique et culturelle

Autorisées dès à présent dans le cadre scolaire et dans la perspective des "vacances culturelles et apprenantes" cet été, les actions d'éducation artistique et culturelle doivent être adaptées au contexte sanitaire, en lien avec les différentes parties prenantes notamment les collectivités territoriales et les acteurs culturels.

La Direction générale de la création artistique (DGCA) a élaboré des recommandations pour aider les structures à déterminer les conditions de la reprise d'activité, dès lors que les projets se déroulent dans les structures de création, de diffusion, d'enseignement supérieur ou hors-les-murs. Ce document a été conçu avec le bureau du Conseil national des professions du spectacle (CNPS), et partagé avec les experts médicaux du Centre médical de la Bourse (CMB), de la DIRECCTE Île-de-France et de la CRAMIF.
​​​

Les initiatives accessibles en ligne peuvent être valorisées sur la plateforme #Culturecheznous créée par le ministère de la Culture.

 

12. Parcs et jardins

Aux termes du décret du 31 mai, les parcs, jardins et espaces verts sont autorisés à rouvrir y compris dans les zones urbaines, sous la responsabilité des propriétaires et gestionnaires, dans des conditions de nature à permettre le respect des mesures barrière.

Le Comité des parcs et jardins de France (CPJF) a élaboré une charte sanitaire pour une ouverture encadrée des parcs et jardins dans le cadre spécifique de l’épidémie de Covid-19.

L'édition 2020 des "Rendez-vous aux jardins", événement du ministère de la Culture coordonné par la DRAC qui devait avoir lieu du 5 au 7 juin, a été annulée. L'événement est reporté du 4 au 6 juin 2021

 

13. Chantiers de restauration

Dans le cadre de la reprise des chantiers de restauration de monuments historiques, la DRAC Île-de-France met en application les recommandations de l’Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics (OPPBTP). Elle préconise aux maîtres d’ouvrage et maîtres d’œuvre de se reporter à ce document-cadre, publié le 10 avril.

 

14. Opérations d’archéologie préventive 

La Direction générale des patrimoines (DGP) a élaboré une fiche d’aide à la reprise des opérations d’archéologie préventive, afin de garantir la santé et la sécurité des agents, des salariés et des publics.

Le document a été élaboré dans un premier temps conjointement par les opérateurs d’archéologie des collectivités territoriales, un certain nombre d’opérateurs privés, ainsi que l’INRAP, et de ce fait constitue un document partagé par l’ensemble du secteur. Au sein du ministère de la Culture, il a ensuite été discuté et partiellement enrichi suite aux échanges avec les représentants des personnels et à la publication du protocole national de déconfinement du ministère du Travail.

 

15. Services d’archives

La Direction générale des patrimoines (DGP) a élaboré une fiche d’aide à la reprise des services d'archives, afin de garantir la santé et la sécurité des agents, des salariés et des publics.

Ce document a été établi en se fondant sur les préconisations édictées par les ministères compétents en matière de santé et de sécurité au travail. Il tient également compte, en se basant sur la littérature professionnelle sur le sujet, des mesures particulières inhérentes à la conservation préventive des fonds d’archives, et ce, aux fins d'apporter un complément sectoriel utile aux recommandations gouvernementales plus générales. Il s'est également nourri des riches retours d'expériences des services publics d'archives.