Le Collectif 17 h 25 rassemble l'Opéra de Lyon, le Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence, l'Opéra de Paris, le Théâtre du Châtelet et le Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles, autour de l'écoconception de décors d'opéra.

Intitulé « le collectif de 17h25 » car ils se sont réunis à cette heure là, l'Opéra de Lyon, le Festival d'art lyrique d'Aix-en-Provence, l'Opéra de Paris, le Théâtre du Châtelet et le Théâtre royal de la Monnaie de Bruxelles s’associent autour d’un projet écoresponsable en particulier de mutualisation des décors de production.

Plus qu’un cercle de réflexion et de partage d’expérience, ce groupe apparaît comme un véritable laboratoire mutualisé travaillant sur des objets concrets. Il travaille notamment sur la création d’un répertoire d’éléments scénographiques standardisés et adaptés à l’ensemble des lieux, le but étant notamment de réduire le nombre d’objets à produire mais aussi à transporter dans le cadre des tournées.

La standardisation des éléments de décors permettra leur « diffusion à grande échelle », « sans restreindre la force créatrice qui fait la richesse de chacune de ces institutions »

Le projet se déroulera en plusieurs étapes :

  1. au préalable audit de la situation
  2. identification des solutions déjà mises en place
  3. réalisation des nouveaux fonctionnements performants à fin 2025

Le projet est soutenu par l’Etat dans le cadre du dispositif « Soutenir les alternatives vertes dans la culture » de la filière des industries culturelles et créatives (ICC) de France 2030, opéré par la Banque des territoires – Caisse des Dépôts.