Par sa déclaration du 13 septembre 2018, le Président de la République Emmanuel Macron a reconnu, au nom de la République française, qu’en 1957 Maurice Audin, qui militait pour l’indépendance de l’Algérie, avait « été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile ». Il poursuivait : « Aussi le travail de mémoire ne s’achève-t-il pas avec cette déclaration. Cette reconnaissance vise notamment à encourager le travail historique sur tous les disparus de la guerre d’Algérie, français et algériens, civils et militaires. »

C’est dans ce but qu’a été conçu, à destination du public le plus large, un Guide numérique sur les disparus de la guerre d’Algérie, fruit d’une importante collaboration interministérielle, disponible depuis le début de l’année sur le portail FranceArchives, en français, en anglais et en arabe. C’est avec la même ambition que se tiendra, le 4 décembre prochain, une rencontre autour de ce guide numérique, intitulée « La guerre d’Algérie : expériences de recherche ».

Cette rencontre, organisée par le ministère de la culture (service interministériel des Archives de France), dans le cadre d’une fructueuse collaboration avec les ministères des armées, de l’Europe et des affaires étrangères, se donne un double objectif : expliciter le travail des archivistes et les enjeux auxquels ils sont confrontés, que ce soit pour permettre l’accès aux archives, pour collecter et traiter les fonds relatifs à la guerre d’Algérie ou pour répondre aux demandes d’un public toujours plus large ; faire état de la façon dont les historiens exploitent les documents et des limites de la recherche dues à la complexité de la constitution des fonds, à la dispersion des informations, voire à leur fiabilité et à leurs lacunes. Des témoignages de recherches personnelles apporteront le regard d’un public non spécialiste et complèteront cette approche.

Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la culture, a déclaré : « Je salue la tenue de cette rencontre autour du Guide numérique sur les disparus de la guerre d’Algérie, qui, pour la première fois, réunit historiens et archivistes autour des sources de cette période douloureuse de notre histoire commune avec l’Algérie. À sa manière, elle contribue à la volonté de réconciliation des mémoires et des peuples français et algériens, portée par le Président de la République. »

Pour en savoir plus sur le Guide et la vidéo: Vidéo et Guide numérique sur les disparus de la Guerre d'Algérie Archives : un guide numérique sur les disparus de la Guerre d’Algérie