Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, a appris avec tristesse le décès de Nikita Mandryka, l’auteur de bande dessinée créateur du célèbre personnage du Concombre masqué.

Né en Tunisie, en 1940, au sein d’une famille d’immigrés russes, Nikita Mandryka a une enfance rocambolesque faite de déménagements contraints. Fasciné par les aventures de Spirou, il dessine dès 7 ans et publie avec succès ses premières BD chez Vaillant et dans Pif.

Le Concombre masqué, personnage loufoque et drôle, naît en 1967 dans le magazine Vaillant. Après avoir quitté cette revue, Nikita Mandryka fonde, avec Claire Bretécher et Marcel Gotlib, L’Echo des savanes, en 1972. Cette prise d’autonomie offre à ces trois grands auteurs une grande liberté de création et leur permet de s’adresser à un public non exclusivement jeunesse. Nikita Mandryka en part pour devenir rédacteur en chef de Charlie Mensuel en 1982 puis de Pilote en 1983.

Nikita Mandryka a marqué des générations de lecteurs par les épopées farfelues et drôles de ses légumes anthropomorphes, à l’humour décalé.

L’ensemble de l’œuvre de Nikita Mandryka a été distinguée par de nombreux prix prestigieux dont le Grand Prix de la Ville d'Angoulême en 1994 et le Grand Prix Töpffer en 2019.

Roselyne Bachelot-Narquin salue ce dessinateur génial qui a inventé un genre de bande dessinée mêlant philosophie et burlesque.