Par arrêté de la ministre de la Culture en date du 31 juillet 2018, Bruno Mikol, inspecteur et conseiller de la création, des enseignements artistiques et de l'action culturelle, est nommé directeur régional adjoint des affaires culturelles de la région Occitanie à compter du 1er septembre 2018. Il prend ses fonctions lundi 3 septembre 2018 au siège de la DRAC à Montpellier.

Bruno Mikol, directeur régional adjoint des affaires culturelles

Historien de l’art de formation (Université Paris I Panthéon-Sorbonne), autant attiré par l’art pariétal, les fouilles en décapage que les fresques de Pontormo à la Villa Poggio à Caiano, l’abstraction ou le pop art, c’est vers l’art de la marionnette qu'il forge ses premières expériences professionnelles, après une longue investigation sur le rapport entre les peintres du début du XX° siècle et cette discipline (de Sophie Taueber à Marinetti, d’Alexandra Exter à Sonia Delaunay, de Hanna Höch à George Grosz,….), la réalisation de l’inventaire du patrimoine artistique de Georges Lafaye, légué à la Bibliothèque Nationale et de quelques aventures scéniques.

Ouverture de la première et unique école nationale supérieure en France à dimension internationale en 1987, il rejoint pour une dizaine d’années l’institut international de la marionnette à Charleville-Mézières, dans les Ardennes, auprès de celle qui en fut la directrice émérite et qui vient de nous quitter, Margareta Niculescu. En charge de la communication, de la promotion des éditions avec la naissance de Puck, la marionnette et les autres arts, de la programmation et de la diffusion de spectacles invités ou des élèves de l’école, et de la mise en œuvre de grandes actions internationales, au contact des grands maîtres de la discipline, de Tadeusz Kantor à Peter Schuman, de Neville Tranter à Asep Sunandar, de Philippe Genty à Gioco Vita… ,c’est avec une équipe artistique de renommée tout aussi internationale qui faisait les grandes heures d’Avignon et plusieurs fois le tour du monde qu'il revient en Ile-de-France : Nada Théâtre, compagnie dirigée par Babette Masson et Jean-Louis Heckel et son célèbre « Ubu ».

En leur compagnie, il assure rapidement la direction du centre culturel Boris Vian (les Ulis), en Essonne, qui deviendra scène conventionnée dédiée aux écritures plurielles et contemporaines, ouverte autant à l’écriture chorégraphique (Collectif Essonne Danse) que la création musicale, théâtrale ou circassienne. Après ce passage en compagnie et à la direction d’un Théâtre de ville, il expérimente le conseil et l’accompagnement (professionnel et personnel) auprès d’artistes, du secteur associatif, de réseaux et de collectivités locales ou territoriales (JCL Conseil). Attaché à la formation et à l’insertion professionnelle, il assure parallèlement la présidence d’une association qui en fait son cœur de métier en région Aquitaine.

C’est finalement en 2010, après avoir passé le concours d’ICCEAAC, poussé par Patrick Olivier (chef de l’IGAC) qu'il intègre la DRAC Ile-de-France en tant que conseiller théâtre, puis en 2013, chef de ce service, sans abandonner depuis le début de sa carrière, l’enseignement et la formation, à l’ESCP-Paris tout d’abord puis à Paris I, à Paris 8, au Greta des arts du spectacle, à l’INJEP, et plus récemment, au sein de l’équipe de formateur interne du ministère de la Culture.