Le centre d’art contemporain Le Lait présente à Albi l’exposition "Persona Everyware". A l’aide de vidéos, d’installations et de dessins, huit artistes ou duos d’artistes évoquent les questions du bien commun, de l’anonymat ou de la (dé)construction de l’identité à l’heure du numérique. Suite au confinement, le centre d'art a rouvert ses portes le 3 juin et l'exposition est prolongée jusqu'au 20 septembre.

Vue de l’exposition Persona Everyware, Eleni Kamma, centre d’art Le Lait, 2020, photo Phœbé Meyer

Le terme "everyware" utilisé dans le titre de l’exposition renvoie à la formule d’Adam Greenfield est la contraction de "everywhere" et "hard/software", et définit l’informatique ubiquitaire qui, en multipliant les appareils connectés utilisables par chacun, a facilité au grand public l’accès à l’information partout et en continu. De nombreux artistes sondent les enjeux de ces nouveaux outils et pratiques de communication, analysant la place qu’ils occupent désormais dans la vie quotidienne. Ils explorent également l’influence de textes, d’images ou de vidéos à caractère plus ou moins personnels qui expriment une opinion, échangent, critiquent, et brossent ainsi les mouvements de la société. Chaque jour se dessine un nouvel environnement médiatique et "infosphérique" dont l’influence et l’intensité reconfigurent sans cesse volontairement ou non nos réalités et nos identités, notre "persona".

Vues de l’exposition Persona Everyware, centre d’art Le Lait, 2020, photos Phœbé Meyer

Les artistes invités dans l’exposition travaillent sur cet afflux de données et d’affects, pour tenter de mettre en perspective le potentiel esthétique, poétique, poétique ou performatif de nos interactions sur la toile et redonner une présence physique à des contenus qualifiés d’immatériels. Ils abordent Internet et les réseaux sociaux tant comme le lieu d’une expression subjective ou d’un récit personnel que comme une agora, où se dessinent des relations subtiles entre un « je » et un « nous » qui ne cessent de se reconfigurer respectivement. De ce théâtre du monde tout en flux et captures d’écrans, apparaissent ça et là les visages masqués de quelques persona, à travers lesquels se croisent et s’hybrident l’intime et le collectif, le réel et la fiction, le sensible et la technologie.

Vue de l’exposition Persona Everyware, Guillaume Constantin, centre d’art Le Lait, 2020, photo Phœbé Meyer

Liste des artistes invités : Pedro Barateiro / Emilie Brout et Maxime Marion / Guillaume Constantin / Kevin Desbouis / Eleni Kamma / Anouk Kruithof / Ingrid Luche.

Commissaires d’exposition : Anne-Lou Vincente et Raphaël Brunel / What You See Is What You Hear et Antoine Marchand.

Exposition du 7 février au 3 mai 2020. Le Lait centre d’art contemporain, 28 rue Rochegude – 81000 Albi. Tél. : 09 63 03 98 84. Ouverture jusqu’au 31 mars du mercredi au dimanche de 13h à 18h, de 14h à 19h à partir du 1er avril. Entrée libre, accessible à tous.