La Direction régionale des affaires culturelles salue la mémoire de Guy Cavagnac, cinéaste, écrivain et producteur, disparu le 7 janvier 2022 à l'âge de 87 ans.

Une vie consacrée au cinéma

Après des études à l’Institut des hautes études cinématographiques, Guy Cavagnac a été, dans les années 1960, l’assistant de Jean Renoir, expérience dont il a pu témoigner dans deux ouvrages de références, "Jean Renoir : Le Désir du monde" en 1994 et "Une partie de campagne : Eli Lotar, photographies du tournage" en 2007. En tant que cinéaste, il laisse un long métrage, sorti en 1974, d’une liberté et d’une poésie éclatantes, "Le Soldat Laforêt", restauré par le CNC et la Cinémathèque de Toulouse. Comme producteur, sa vocation profonde, Guy Cavagnac a collaboré avec Paul Vecchiali, Alain Dahan, Liliane de Kermadec et Chantal Akerman dans les années 1970.

Les Ateliers Cinématographiques Sirventès

Dans les années 1980, lorsque Jack Lang impulse la démarche des centres régionaux du cinéma, il fonde, en Midi-Pyrénées, un des cinq centres de production cinématographique en région, les Ateliers Cinématographiques Sirventès (ACS) qu’il dirige de 1982 à 1989. Marquant ainsi l’histoire du cinéma en région avec les Ateliers, Guy Cavagnac a permis à nombre de jeunes réalisatrices et réalisateurs de la région de se lancer, et produit ou coproduit plusieurs longs-métrages marquants, comme "Le Voyage de Peter Watkins" en 1985, "La Campagne de Cicéron" de Jacques Davila en 1989, et "L’Âne qui a bu la lune" en 1987 de Marie-Claude Treilhou.

Les Rencontres Cinéma de Gindou

De 1998 à 2007 et de 2010 à 2011, Guy Cavagnac a été le président de l'association Gindou Cinéma (Lot), puis président d’honneur jusqu’à sa mort, accompagnant l’association dans son développement qui a abouti en 2007 à la construction du Cinéma de verdure, un espace de projection en plein air tout à fait unique en Europe qui fait aujourd’hui le plus grand bonheur du public et des invités.

L'hommage de la Cinémathèque de Toulouse

La Cinémathèque de Toulouse rendra un hommage à Guy Cavagnac lors de la soirée du 10 février.

Remerciements à l'association Gindou Cinéma pour nous avoir donné l'autorisation de reproduire le montage d'images de Guy Cavagnac.