Après avoir passé 7 jours et 6 nuits en autonomie complète dans la sculpture de "L’Homme Lion", Abraham Poincheval, artiste performeur, a mis un terme à son voyage immobile, vendredi 8 juin, devant une foule dense qui était venue l’accueillir. La performance terminée, la sculpture restera de façon pérenne sur le sentier menant du Musée-forum de l’Aurignacien à l’abri sous roche d’Aurignac en Haute-Garonne, entre Toulouse et les Pyrénées.

Abraham et son bouquet

Le projet de sculpture-performance d'Abraham Poincheval a été retenu suite à un appel à projets lancé en octobre 2016 dans le cadre d'une commande publique par la Communauté de communes des Terres d’Aurignac et le ministère de la Culture (Drac Occitanie) pour la réalisation d’une œuvre d’art originale pérenne permettant de tisser des liens entre la préhistoire, l’art contemporain et l’environnement, et d’apporter un nouveau regard sur le patrimoine d’Aurignac.

Aidé de l’agence Pièces montées, Abraham Poincheval a demandé à l’entreprise Socra, de Périgueux, de reproduire en 10 fois plus grand et en mélèze, la statuette en ivoire de l’homme-lion datée d’environ 32 000 ans avant notre ère, afin qu’il puisse y séjourner une semaine, du 2 au 8 juin 2018.

Ce projet de commande artistique a bénéficié d’une aide financière exceptionnelle de l’État (ministère de la Culture) et de l’Europe (programme GAL-Leader Comminges-Pyrénées). L’œuvre est financée par le Syndicat Mixte du Musée-forum de l’Aurignacien (Conseil départemental de la Haute-Garonne, Communauté de communes Cœur et Coteaux du Comminges).