Avec le Diapason, la commune de Marsac-sur-l’Isle (24) se dote d’un nouveau lieu de culture et de vie sociale.

 

Le Diapason, médiathèque centre social de la Ville de Marsac-sur-l’Isle, a ouvert au public le samedi 2 octobre 2021.

Implanté au cœur du centre-bourg, proche des commerces et des services de proximité, ce nouveau lieu de culture et de vie sociale regroupe la médiathèque et les pôles du centre social. Réparti sur trois niveaux, cet équipement de 1000 m2 permet d’accueillir le public dans des conditions optimales. Ce projet a reçu le concours de la dotation générale décentralisée (DGD) du ministère de la Culture.

1% artistique

Expression de la volonté publique de soutenir la création et de sensibiliser nos concitoyens à l'art de notre temps, « l'obligation de décoration des constructions publiques », communément appelée « 1% artistique » est une procédure spécifique de commande d’œuvres à des artistes qui s'impose à l’État, à ses établissements publics et aux collectivités territoriales.
Depuis 1951, ce dispositif a donné lieu à plus de 12 400 projets se déployant sur l'ensemble du territoire et sollicitant plus de 4 000 artistes. Par la typologie des équipements concernés (bâtiments scolaires, commissariats, palais de justice...), le « 1% artistique » atteint un public très large et qui n'est pas nécessairement familier des lieux d'exposition.

L'œuvre de Fabian Böhrens

La commune de Marsac-sur-l’Isle a souhaité s’engager dans une démarche de « 1% artistique » à l’occasion de la construction du Diapason. Le choix de la commande publique s’est porté, en accord avec le comité artistique, sur un programme de design graphique déclinable dans différents supports de communication, print, web et signalétique.
La proposition artistique de Fabian Böhrens, portant sur la création de l’identité visuelle, sur la ligne et la charte graphique du Diapason, médiathèque – centre social de Marsac-sur-l’Isle a répondu aux attentes et aux enjeux du programme.

Le projet réalisé par l’artiste renoue avec la dimension artistique de la peinture d’enseignes. Il s’appuie sur une lecture pertinente et précise du cadre architectural, fondée sur la géométrie et les volumes de l’édifice. Le choix de la typographie (Stretch Pro) crée un équilibre avec l’architecture et apporte une dimension résolument moderne et dynamique qui renforce l’identification de l’équipement.
Le mot Diapason, par un lettrage en peinture murale, se déploie à l’échelle du bâtiment dans un dispositif graphique ludique, jouant avec l’architecture du lieu, sur le principe d’une anamorphose. La lettre O fait office de diapason en s’étirant ou se rétrécissant devant le regard des usagers et visiteurs positionnés à distance du bâtiment. La déclinaison à l’intérieur du bâtiment développe, à partir d’un jeu basé sur l’étirement des caractères typographiques, une signalétique pouvant s’inscrire dans plusieurs espaces du bâtiment (médiathèque, FabLab, centre social….), en fonction des besoins exprimés par les usagers. Un seconde typographie d’usage administratif accompagne la typographie centrale du projet afin que l’identité visuelle et graphique dans son ensemble puisse être utilisée au quotidien et déclinée à partir des gabarits fournis et en toute autonomie pour les supports à venir.
Cette intervention de Fabian Böhrens constitue un exemple particulièrement réussi d'application du 1% artistique dans le domaine du design graphique

Fabian Böhrens nous en dit plus :

« La proposition artistique joue avec les courbes de la façade, j’ai décidé d’élaborer le logo grâce à une typographie qui permettrait son étirement. L’enseigne est donc peinte directement sur la façade. Cette technique issue d’une longue histoire crée une sorte d’anamorphose. Le nom diapason est lisible et se reforme à presque 180°. […] Ma visite du bâtiment m’a conforté dans l’idée que celui-ci a déjà une identité très forte : ses courbes, l’utilisation de l’enduit métallisé et le choix des matériaux et couleurs pour son intérieur. La création d’une charte graphique pour ce dernier devait donc prendre ces éléments en considération. J’ai donc établi une sorte de nuancier de l’existant, dans l’optique de pouvoir m’en inspirer afi­n de créer une charte qui soit en adéquation avec l’identité du lieu. »

 

Né en 1989, Fabian Böhrens est diplômé de l'École nationale supérieure d’art (ENSA) de Limoges (DNSEP Art mention Design, avec les félicitations du jury, 2012).
Artiste pluridisciplinaire, Fabian Böhrens développe depuis plus d’une dizaine d’années un travail artistique autour de la notion d’image : ce qui la compose et comment la déconstruire physiquement par le biais d’installations et de sculptures qui jouent avec notre perception. Ses réalisations vont du graphisme à la direction artistique en passant par la scénographie, le motion design et le design d’objet. Fabian Böhrens est par ailleurs membre et président du collectif d’artistes .748 basé à Limoges (87).


Découvrez les réalisations de Fabian Böhrens

Le Diapason, médiathèque - centre social - 89 Route de Bordeaux - 24430 Marsac-sur-l'Isle