"Ta bouche est la blessure ardente du courage" écrivait le soldat Guillaume Apollinaire à sa Lou.

Attirant et redoutable, menaçant et salutaire, le courage est un allié essentiel des poètes. Pour explorer toujours davantage les limites de la langue, pour exprimer toute la beauté ou la noirceur de notre condition, tous doivent affronter le périlleux vertige de la création. Parole de vie, la poésie est une victoire sans cesse réaffirmée sur l’inertie et le renoncement.

En mettant à l’honneur Le Courage, le Printemps des Poètes célèbre le pouvoir qu’a la poésie d’ouvrir de nouveaux horizons, de tracer des chemins inédits. Cette année encore, les lecteurs et spectateurs seront nombreux à se laisser inspirer par ces mots audacieux et précieux.

Merci à celles et ceux qui vont faire rayonner la poésie partout en France tout au long de cette quinzaine, et particulièrement Sandrine Bonnaire qui nous fait l’honneur d’être la marraine de cet événement festif.

Je vous souhaite à toutes et à tous un très beau Printemps des Poètes.

Franck Riester, ministre de la Culture