Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, en accord avec Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand, président de Clermont Auvergne Métropole, Jean-Yves Gouttebel, président du conseil départemental du Puy-de-Dôme, Laurent Wauquiez, président du conseil régional d’Auvergne-Rhône-Alpes, et Brigitte Lefèvre, présidente de la Comédie, donne son agrément à la nomination de Céline Bréant à la direction de la Comédie de Clermont-Ferrand, sur proposition unanime du jury réuni le 18 mai 2021.

Depuis 2012, Céline Bréant dirige Le Gymnase, Centre de développement chorégraphique national de Roubaix. Elle a auparavant été attachée aux relations européennes puis directrice de programmation et des relations européennes aux Hivernales, Centre de développement chorégraphique national d’Avignon.

Céline Bréant résume l’esprit de son projet pour la Comédie en deux mots : fédérer et partager. Fédérer autour d’un projet artistique, de l’équipe aux populations, en passant par les artistes et les multiples partenaires. Partager avec le plus grand nombre, avec une attention particulière pour les enfants et les jeunes. Céline Bréant propose ainsi « un projet Pop (Projet ouvert aux populations) ».

Avec le corps et le mouvement comme fil rouge, la programmation sera pluridisciplinaire, ouverte à toutes les esthétiques, tous les formats et toutes les adresses au public, investissant parfois des espaces insolites, urbains et ruraux. Certains artistes seront régulièrement invités, en signe de fidélité et dans une volonté de mettre en avant des parcours d’artistes et de créer, avec le temps, une relation de proximité avec les spectateurs.

L’engagement affirmé dans le soutien à la création sous toutes ses formes, des divers modes de résidences à la production déléguée, sera une autre marque essentielle de l’identité du projet ; avec pour ambition d’inscrire la Comédie dans les grands réseaux de production français et internationaux.

A côté d’un compagnonnage au long cours avec des artistes, Céline Bréant veut aussi placer la relation aux publics au cœur de la vie de la scène nationale en faisant de celle-ci un lieu ouvert, multipliant et diversifiant les propositions dont chacun pourra se saisir. Bérénice Legrand, l’une des deux artistes associés avec le chorégraphe Jan Martens, sera à l’origine de nombre de ces propositions.

Céline Bréant prend la direction d’une scène nationale aujourd’hui dotée d’un ensemble architectural flambant neuf situé en centre-ville, signé par l’architecte portugais Eduardo Souto de Moura et unanimement salué pour sa sobriété et son intelligence.

Elle succède à Jean-Marc Grangier qui dirige la Comédie de Clermont-Ferrand depuis 2002 et dont la ministre tient à saluer l’engagement de tous les instants au service du développement et du rayonnement de La Comédie, de l’accompagnement des artistes et du partage avec les habitants.