Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, fait part de son émotion à l’annonce du décès de Vassilis Alexakis, à l’âge de 77 ans.

Vassilis Alexakis, né en Grèce et arrivé en France à l’âge de 17 ans, était un merveilleux passeur entre deux langues et deux cultures. Rares sont ceux qui, comme lui, ont su incarner aussi bien une certaine identité européenne à travers leur vie et leur œuvre. 

Œuvre très variée puisqu’il fut journaliste, romancier, dessinateur et cinéaste. Auteur d'une vingtaine de romans teintés d'ironie et d'humour noir, Vassilis Alexakis a obtenu de nombreux prix dont le Médicis en 1995 pour La Langue maternelle, dont le héros, Pavlos, cherche le sens de la lettre E jadis suspendue à l'entrée du temple d'Apollon à Delphes. Il avait reçu, en 2007, le Grand Prix du Roman de l'Académie Française pour Ap. J.-C, puis en 2012, le Prix de la langue française pour l'ensemble de son œuvre.

Il nous lègue ainsi une œuvre profondément originale, sensible et réjouissante, portant la marque de l’inépuisable curiosité avec laquelle il observait le monde qu’il vient de quitter.

La Ministre adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches.