L’une des plus belles voix de la francophonie vient de s’éteindre. Rika Zaraï, célèbre pour les titres Sans chemise, sans pantalon ou Alors je chante, avait conquis le cœur des Français en chantant sa terre natale.

Née à Jérusalem en 1938, dans une famille de pionniers juifs, elle commence très vite l’apprentissage du piano et remporte le premier Prix du conservatoire de Jérusalem.

A 17 ans, elle effectue son service militaire, tout en dirigeant une comédie musicale, Cinq sur Cinq, qui remporte un vif succès. La carrière artistique de Rika Zaraï commence et prend son essor en France, lorsqu’elle rencontre Eddy Barclay. Suivront des chansons qui deviendront des tubes comme Hava Nagila, reprise d’une chanson folklorique en hébreu ou Casatchock.

Après un grave accident de voiture, elle se tourne vers l'écriture d'ouvrages sur les bienfaits de la médecine naturelle, mettant entre parenthèses sa carrière artistique. Affaiblie mais combattante, elle était montée sur la scène des Folies-Bergères en février dernier, spectacle au cours duquel le public lui avait offert une standing ovation lui prouvant, s’il en était besoin, qu’elle était toujours dans le cœur des français.

Roselyne Bachelot-Narquin adresse ses condoléances à sa famille et à ses proches.