Le 1er juin, Frédéric Mitterrand s’est rendu au Musée d’Orsay à Paris à l’occasion de la présentation officielle des œuvres d'Adolphe William Bouguereau acquises par l'Etat en application de la procédure de dation.

Une grande peinture académique. Egalité devant la mort (1848), Dante et Virgile aux Enfers (1850), Compassion ! (1897), L'assaut (1898) et Les Oréades (1902) : cinq grands tableaux d’Adolphe William Bouguereau (1825-1905) entrent dans les collections du musée d’Orsay à Paris grâce à la procédure du paiement par dation. Ils pourront être admirés par les amateurs dès le mercredi 2 juin.
La réunion de ces œuvres constitue un hommage à l'un des meilleurs représentants de la tradition académique. William Bouguereau fait partie de ces maîtres talentueux attachés à une conception traditionnelle du métier de peintre : vénération des maîtres (Ingres notamment), respect sans faille du dessin, élaboration méthodique de la scène représentée. Bouguereau fait preuve en outre d’un génie inventif, d’une fantaisie, d’une imagination souvent débridée qui donnent à sa peinture une saveur très particulière.

Mort et résurrection de William Bouguereau. De son vivant, il reçut tous les honneurs et connut un formidable succès commercial, jusqu’au Etats-Unis. Il fut aussi fort décrié par quelques-uns de ses contemporains mais plus encore après sa mort et durant presque tout le XXe siècle. Il était devenu pour la majorité des critiques le parangon de ce qu’il ne faut pas faire en peinture. La rétrospective de ses œuvres en 1984 au Petit Palais et l’ouverture en 1986 du Musée d’Orsay ont largement contribué à sa réhabilitation.

La dation. Régi par la loi du 31 décembre 1968. Le système de la dation est entré en application en 1972. Il permet le paiement à titre exceptionnel des droits de succession et de mutation ainsi que de l'impôt de solidarité sur la fortune. Cette procédure, instruite par la Commission interministérielle d'agrément pour la Conservation du Patrimoine artistique national, contribue de manière très significative à l'enrichissement des collections publiques. Elle a permis notamment la création à Paris du musée Picasso à partir des œuvres remises en dation par les héritiers de l'artiste.