A l’occasion de la présentation du budget 2023, la ministre de la Culture a annoncé la reconduction de Mondes Nouveaux, le programme de soutien à la création, jusqu’en 2025. Explications

« Avec Mondes Nouveaux, nous regardons le soutien à la création sous un autre angle ». A l’occasion de la présentation du projet de loi de finances pour 2023, le 26 septembre, Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture, s’est réjouie du succès rencontré par Mondes Nouveaux. Et pour cause. Doté de 30 M€, ce vaste programme, qui a été lancé en 2021 par le ministère de la Culture pour redynamiser la scène de la création contemporaine, permet d’accompagner 264 projets de créateurs issus de toutes les disciplines. « La force de ce dispositif interdisciplinaire, c’est qu’il part des rêves des artistes en les incitant ancrer leur œuvre dans un lieu du territoire », a-t-elle souligné.

Face au succès du dispositif, la ministre de la Culture a annoncé la « reconduction de Mondes Nouveaux pour une période de trois ans » à raison « d’un budget de dix millions par an sur trois ans, de 2023 à 2025 ». « Mondes Nouveaux est à ce point enthousiasmant qu’il ne pouvait pas rester cantonné à une période donnée », a-t-elle conclu.

Budget 2023

Remettre les artistes au centre du jeu

La ministre de la Culture a également demandé à Rebecca Lamarche-Vadel, membre du comité artistique qui a sélectionné les projets sous la présidence de Bernard Blistène, de dresser un bilan d’étape du projet.

Tout a commencé par un constat, explique-t-elle. A l’issue de la crise sanitaire, « les artistes avaient disparu de nos places publiques ». C’est pourquoi, à l’initiative du Président de la République, le ministère de la Culture a lancé un appel à manifestation inédit dans le cadre du plan de relance. Son objectif ? « Remettre les artistes au centre du jeu, les imaginer, dans ce moment bouleversé, en éclaireurs de notre temps, comme des guides pour repenser notre monde ». Une reconquête qui dispose d’un atout de poids : chaque artiste soutenu pourra investir un site ou un édifice dépendant du Conservatoire du littoral ou du Centre des monuments nationaux.

Résultat : à l’été 2021, 3000 propositions, qui « chacune se donne pour mission de réenchanter le monde » sont adressées au comité artistique. 264 sont finalement choisies. Rebecca Lamarche-Vadel cite entre autres celles de Félicia Atkinson, « qui nous propose de racheter une dune sur laquelle on ne sera autorisé qu’à chuchoter pour être à nouveau à l’écoute du reste du monde », de Mohamed El Khatib « qui décide de transformer un Ephad en centre d’art » ou de Gaëlle Choisne « qui nous dit qu’au musée national de l’histoire de l’immigration, il faudra aussi penser nos fantômes ».

Si un bilan devait être tiré, quel serait-il ? « Les artistes sont des êtres poreux qui n’ont que faire des disciplines. La danse, le design, les arts vivants, la musique…. Mondes Nouveaux s’est ouvert à l’ensemble de ces champs et a célébré ce rassemblement dans une communauté fertile ».