Avec la Foire internationale d’art contemporain (FIAC), la création artistique fait son grand retour sur le devant de la scène.

C’est un événement qui symbolise le dynamisme et l’attractivité de la France sur la scène de l’art contemporain. La Foire internationale d’art contemporain (FIAC) fait son grand retour, du 21 au 24 octobre, au Grand Palais éphémère, à Paris, après une année d’absence due à la pandémie. « Cette édition fait à nouveau rayonner l'art contemporain, a souligné la ministre de la Culture sur son compte Twitter à l'issue de l'inauguration. La scène artistique française et la jeune création y sont brillamment représentées ! »

Un retour plus « ambitieux » que jamais, selon Jennifer Flay, directrice de la FIAC, qui annonce dans le Quotidien de l’art du 20 octobre, que cette édition sera « marquée par la plus grande diversité [de son histoire] avec notamment une forte représentation africaine, la présence de l’art brut, d’artistes qui questionnent le genre, etc. ».

Côté galeries et collectionneurs, notamment internationaux, la situation est, là aussi, à la reprise : « Nous avons des galeries de 25 pays, soit à peine moins qu’en 2019 (29 pays), (…) c’est la plus grande FIAC jamais organisée », assure Jennifer Flay. Une bonne nouvelle pour le marché de l’art, qui devrait profiter de l’effervescence de la scène artistique avec notamment l’exposition-événement sur Georgia O'Keeffe au Centre Pompidou, l’ouverture de la Bourse de Commerce, la présentation de la collection Morozov à la fondation Vuitton

FIAC 2021 - Tuileries

L’art contemporain pour tous

La FIAC, c’est aussi une présentation Hors-les-Murs – et en accès libre – du meilleur de la création contemporaine. Un large public pourra découvrir des œuvres disposées notamment dans trois sites emblématiques. Au Jardin des Tuileries, où sont exposées une vingtaine d’œuvres, dont plusieurs de créateurs émergents : Euridice Zaituna Kala, Abdul Rahman Katanani, Vincent Laval, Marion Verboom ou Mehdi-Georges Lahlou… Le musée national Eugène Delacroix donne quant à lui carte blanche à l’artiste Jean Claracq, qui présente, jusqu’au 1er novembre, des œuvres intimistes qui entrent en résonance avec l’univers de Delacroix.

Point d’orgue de ce parcours avec une œuvre emblématique de Calder présentée place Vendôme : Flying Dragon (1975). « Cette œuvre, dont l’installation place Vendôme  a commencé début octobre, (…) a été transportée par bateau jusqu’à Paris, puis a été restaurée et devrait rester en place jusqu’en décembre », détaille Jennifer Flay.

FIAC - Ecole du Louvre 2021

Dans chacun de ces lieux, on pourra retrouver les élèves médiateurs de l’École du Louvre qui contribuent depuis 11 ans à faire de la FIAC Hors-les-Murs un moment privilégié pour découvrir simplement la création contemporaine. Cette année, plus de 90 élèves sont au rendez-vous du 21 au 24 octobre de 15h00 à 17h30, au jardin des Tuileries, place Vendôme et au musée national Eugène Delacroix. A ne pas manquer.

Emmanuel Macron : « Les artistes vont permettre de réinventer la France »

FIAC 2021 - PR

A l’occasion de l’inauguration de la Foire internationale d’art contemporain (FIAC), le Président de la République a réuni mercredi 20 octobre, à Paris, en présence de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, le monde de la création artistique. « Je voulais vous dire combien nous sommes heureux du retour de la FIAC », a-t-il assuré, en se félicitant que la plateforme numérique proposée pour l’édition 2020 ait été « l'occasion pour beaucoup de galeries internationales de s'implanter à Paris ».

Le Président de la République a également précisé que les lauréats de « Mondes nouveaux », un programme sans précédent de soutien à la réalisation de projets artistiques pluridisciplinaires doté de 30 millions d’euros dans le cadre du plan de relance, seront dévoilés prochainement. Cette initiative, dont le comité d'experts est présidé par Bernard Blistène, ancien directeur du musée national d’art moderne au Centre Pompidou, « permettra à des artistes de réinventer la France dans ces mondes nouveaux que nous voulons espérer », a conclu le Président de la République.