Équipements phares de la décentralisation culturelle, les scènes nationales sont l'un des principaux moteurs du dynamisme créatif des territoires. Deuxième volet de notre enquête sur ces lieux pluridisciplinaires : comment construit-on une saison dans un lieu ouvert à tous les arts ? (4/4)

A l'occasion de la 3e édition d' "Effet scènes", la manifestation qui met en lumière, jusqu'au 19 mars, le réseau des 74 scènes nationales, nous avons souhaité revenir sur l'engagement de ces piliers de la décentralisation culturelle, devenus l'un des éléments incontournables du dynamisme culturel des territoires. Cette semaine, dernier volet de notre série sur ces équipements pluridisciplinaires : comment s'adresser à tous les publics ? Le témoignage de Catherine Rossi-Batôt, directrice de LUX - scène nationale de Valence.

Donner en partage notre projet artistique et culturel, créer la rencontre entre artistes et publics constituent la raison d’être des scènes nationales, fondée sur une approche ouverte des publics qui, au-delà de leurs pratiques, sont avant tout citoyens de nos territoires. Des spectateurs militants aux habitants que nous souhaitons mettre en appétit culturel, tous sont partenaires invités à contribuer à la vie de nos maisons. Multiples, ils suscitent la mise en œuvre d’actions inventives et personnalisées, incarnant notre engagement au service d’une démocratisation culturelle activée par l’hospitalité et l’accessibilité de nos établissements, l’innovation et la mobilité de nos projets.

Des spectateurs militants aux habitants que nous souhaitons mettre en appétit culturel, tous sont partenaires invités à contribuer à la vie de nos maisons

Hospitalité des scènes nationales, chaleureuses et vivantes autour de propositions pour les sens et l’esprit, déclinées de spectacles en rencontres en passant par des ateliers et débats… avec une bienveillance qui permet à chacun de se sentir à sa place, accueilli avec d’autant plus d’attention qu’il est spectateur novice.

"L'accessibilité est primordiale"

L’accessibilité est primordiale : à travers des tarifs justes et attractifs, qui invitent à la fidélisation ou dont les formules de « billets suspendus » traduisent la solidarité ; à travers l’accueil adapté à toutes les personnes en situation de handicap (spectacles traduits en langues des signes ou accompagnés de souffleurs, séances de cinéma en audio-description ou visites d’expositions sensorielles…) ; à travers surtout l’affirmation de l’accessibilité symbolique. Celle-ci s’incarne par des formes de transmission enrichies : metteurs en scène, musiciens, danseurs, plasticiens… animent l’ouverture intergénérationnelle de nos établissements, à travers des parcours pluridisciplinaires, d’une école du spectateur en ateliers de pratiques artistiques en passant par des répétitions publiques ; des formations ou des expérimentations qui mettent en jeu les technologies.

 

La scène nationale de Valence, dédiée aux dialogues des arts de la scène et des arts visuel, innove par de nouvelles formes de résidence artistique dont une partie se passe en ligne

A ce titre, LUX, scène nationale dédiée aux dialogues des arts de la scène et des arts visuel, attentive aux renouvellement des esthétiques et usages liées aux technologies numériques, innove notamment par de nouvelles formes de résidence artistique dont une partie se passe en ligne, créant des réseaux sociaux culturels mobilisant plus de 250 participants autour d’un artiste produisant des œuvres collaboratives.

"Impliquer le public pour lutter contre les freins aux pratiques culturelles"

Aux freins des pratiques culturelles, nous opposons également une culture rendue accessible par le renouvellement des relations avec nos spectateurs, impliqués dans des projets collaboratifs, associés en comité, devenus ambassadeurs et complices.

Ici et maintenant, nous réinventons chaque jour une culture pour tous

Incarnant la décentralisation culturelle, nous déployons avec les artistes des actions sur les territoires : spectacles, ateliers, fêtes ou jardins partagés …dans les communes rurales ou les quartiers avec la complicité de partenaires locaux ; mais aussi dans structures hospitalières et médico-sociales ou dans les centres pénitentiaires. Dédiés aux spectacles et à la répétition, au cinéma et aux expositions, nos espaces, sont ouverts largement, du matin par l’accueil de classes, aux soirées de représentations, tous les jours de la semaine et durant les vacances.

Ainsi, ici et maintenant, nous réinventons chaque jour une culture pour tous.