Face à une crise sanitaire qui se prolonge, le FRAC Auvergne renouvelle son soutien aux artistes et aux galeries grâce à une politique ambitieuse d’acquisition d’œuvres pour sa collection.

Avec le soutien exceptionnel de la Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes et du Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, le budget d’acquisition a ainsi été porté à 235 000 euros, soit le double du budget d’acquisition habituel.

Grâce à l’implication de tous les acteurs, le vote du Conseil d’Administration présidé par Henri Chibret a validé les propositions d’acquisitions du Comité technique, soit 52 œuvres de Charles Pollock, Marina Rheingantz, Sylvain Roche, Armelle de Sainte Marie, Milène Sanchez, Jimmy Beauquesne, Delphine Gigoux-Martin, Edouard Wolton, Leslie Smith III, Claire Chesnier, Maude Maris, Nancy Graves, Anthony Plasse, Gernot Wieland, Loïc-Yukito Nakamura, Tadashi Ono et  Rinko Kawauchi.

Ces acquisitions ont été effectuées auprès des galeries Ceysson-Bénétiere, ETC, Filles du Calvaire, Fournier, Claire Gastaud, Isabelle Gounod, Meessen De Clercq, Praz-Delavallade, Patricia Giardi et Zeno X ou auprès des artistes.

Les acquisitions réalisées dans le cadre de ce dispositif exceptionnel de soutien ont profité à 17 artistes (8 femmes et 9 hommes). Près de 50% des artistes ou des galeries sont en lien avec la région Auvergne-Rhône-Alpes marquant ainsi la volonté du FRAC Auvergne de soutenir les acteurs de son territoire.

Les Fonds régionaux d’art contemporain (FRAC) créés en 1982 sur la base d’un partenariat État-Régions sont des institutions qui ont pour mission de constituer des collections publiques d’art contemporain, de les diffuser auprès de tous les publics et d’inventer des formes de sensibilisation à la création actuelle.