Chaque mois, sur cette page, les musées de France qui versent pour la première fois des notices sur Joconde, le catalogue collectif des collections des musées de France, présentent leurs collections et leur volonté de participer à cette ressource commune. Un lien inséré sur chaque versement vous permet d'afficher directement les notices diffusées sur POP, plateforme ouverte du patrimoine. Vous pouvez également en savoir plus sur chacun des musées grâce au lien vers sa fiche Muséofile, le répertoire des musées de France.

Musée du mois

Aix-en-Provence, musée Granet

Fragment de stèle dédiée à Osiris et aux divinités associées, Nécropole de Thèbes (Egypte), calcaire, silex (inclusion), 1er quart 13e siècle av JC, Aix-en-Provence, musée Granet© Hervé Lewandowski / musée Granet, Ville d'Aix-en-Provence
Fragment de stèle dédiée à Osiris et aux divinités associées, Nécropole de Thèbes (Egypte), calcaire, silex (inclusion), 1er quart 13e siècle av JC, Aix-en-Provence, musée Granet© Hervé Lewandowski / musée Granet, Ville d'Aix-en-Provence

C’est en 1838, à la suite de l’acquisition du fonds Fauris de Saint Vincens par la Ville d’Aix en 1821, que le musée d’Aix-en-Provence est inauguré dans l’ancien prieuré de l’Ordre de Malte. Il faudra attendre 1949 pour qu’il prenne le nom de l’un de ses plus généreux bienfaiteurs, François Marius Granet, un siècle après le legs de son fonds d’atelier et de ses collections à sa ville natale. Musée de collectionneurs, le musée Granet s’est enrichi grâce aux achats, dons et legs d’ensembles constitués à l’origine par les parlementaires de Provence. Intégralement restructuré entre 2003 et 2006, ce sont près de 750 œuvres qui y sont exposées, allant des peintures des écoles italienne, flamande, hollandaise, provençale et de l’école française du XVIIe au XIXe siècle, à des sculptures de figures mythologiques et hauts dignitaires aixois et des pièces celto-ligures provenant du site archéologique d’Entremont. Également ouvert à l’art moderne grâce aux dépôts de la collection Philippe Meyer et de l’État qui ont permis l’entrée de l’œuvre de Paul Cézanne, le musée affirme son ouverture à l’art des XXe et XXIe siècles avec le dépôt de la fondation Jean et Suzanne Planque présenté dans la chapelle des Pénitents blancs depuis 2013.
Avec ce premier versement le musée Granet souhaite mettre en lumière sa précieuse collection d’antiquités égyptiennes ainsi que des œuvres présentées dans son nouvel accrochage qui interroge les genres en peinture. Progressivement, de nouvelles notices concernant le fonds ancien et les récentes acquisitions seront versées pour alimenter la plateforme ouverte du patrimoine et ainsi rendre ses collections accessibles à tous.

Informations fournies par Naïs Alziary, chargée des collections au musée Granet

Découvrir les collections

 En savoir plus sur ce musée intégré en novembre 2022

Lyon, musée des Confluences

Coiffe, Tanzanie, Nyamwezi (population), calebasse, cuir, perle, coton et pigment, 2e moitié 20e siècle, Lyon, musée des Confluences © Musée des Confluences - Crédit photo Pierre-Olivier Deschamps - Agence VU’ - utilisation soumise à autorisation
Coiffe, Tanzanie, Nyamwezi (population), calebasse, cuir, perle, coton et pigment, 2e moitié 20e siècle, Lyon, musée des Confluences © Musée des Confluences - Crédit photo Pierre-Olivier Deschamps - Agence VU’ - utilisation soumise à autorisation

Situé à Lyon, à la confluence du Rhône et de la Saône, le musée des Confluences met en dialogue les sciences pour comprendre l’histoire du vivant et de l’humanité. Il aborde de grandes questions universelles : l’origine et le devenir de l’humanité, la diversité des cultures et des sociétés mais aussi la place de l’humain au sein du vivant. Soit un parcours permanent de quatre expositions dont la démarche inédite est de proposer au visiteur une approche interdisciplinaire pour parcourir notamment l’infinie richesse du monde vivant, des cultures et des civilisations. Le musée des Confluences est l’héritier d’une collection, constituée sur cinq siècles d’histoire et composée de divers fonds liés à des musées aujourd’hui disparus : le Muséum d’histoire naturelle de Lyon, le musée Guimet lyonnais, mais aussi le musée colonial de la ville de Lyon créé par Édouard Herriot en 1927. Des dépôts enrichissent également les collections tel celui de l’Œuvre de Propagation de la Foi de Lyon.
Les versements effectués sur Joconde concernent uniquement les collections ethnographiques du musée des Confluences. Pour débuter, la priorité est donnée à la collection africaine, riche de 8000 œuvres et plus particulièrement aux objets d’Afrique de l’Est, relativement rares dans les collections publiques françaises.

Informations fournies par le musée

Découvrir les collections

 En savoir plus sur ce musée intégré en novembre 2022

Saint-Rémy-de-Provence, musée Estrine

Sogno Bruno, Sans titre, huile sur toile, 1970, Saint-Rémy-de-Provence, musée Estrine / Lepeltier Fabrice ; L'Œil et la Mémoire
Sogno Bruno, Sans titre, huile sur toile, 1970, Saint-Rémy-de-Provence, musée Estrine / Lepeltier Fabrice ; L'Œil et la Mémoire

Le musée Estrine, musée associatif labellisé « Musée de France » en 2007, est installé dans un hôtel particulier construit en 1749. Témoignage de l’architecture provençale du XVIIIe siècle, il fut le siège des Princes de Monaco, seigneurs de Saint-Rémy à partir de Louis XIII. La collection est dédiée à la peinture et aux arts graphiques des XXe et XXIe siècles, dans la filiation des deux artistes qui ont marqué Saint-Rémy-de-Provence : Vincent van Gogh et Albert Gleizes. Le projet scientifique et culturel du musée couvre un champ assez vaste, de la figuration à l’abstraction, en insistant sur la singularité des écritures plastiques. Une attention particulière est portée aux artistes qui ont travaillé ou travaillent sur le territoire provençal, ainsi qu’à la notion de paysage. Le musée organise chaque année plusieurs expositions temporaires en écho à ses collections. Enfin, il abrite le Centre d’interprétation Vincent van Gogh qui revient sur la vie et l’œuvre du maître hollandais (réseau Van Gogh Europe).
Ce premier versement se veut être un échantillon représentatif, mettant en avant les artistes emblématiques de la collection. D’autres versements viendront enrichir prochainement le catalogue, l’objectif étant de rendre disponible la totalité de la collection du musée sur la base Joconde. La participation au catalogue collectif des musées de France répond aux missions de diffusion et de valorisation des collections, visant à les rendre accessibles au public le plus large et à assurer l’égal accès de tous à la culture.

Informations fournies par le musée

Découvrir les collections

 En savoir plus sur ce musée intégré en novembre 2022

Musées intégrés en 2022

 

Musées intégrés en 2021

Musées intégrés en 2020