Chaque mois, sur cette page, les musées de France qui versent pour la première fois des notices sur Joconde, le catalogue collectif des collections des musées de France, présentent leurs collections et leur volonté de participer à cette ressource commune. Un lien inséré sur chaque versement vous permet d'afficher directement les notices diffusées sur POP, plateforme ouverte du patrimoine. Vous pouvez également en savoir plus sur chacun des musées grâce au lien vers sa fiche Muséofile, le répertoire des musées de France.

Musées du mois

Alise-Sainte-Reine, musée Alésia - centre d'interprétation

Décor d'architecture gallo-romain avec dédicace dite de Martialis, découverte en 1839 à Alise-Sainte-Reine, calcaire taillé, romain impérial - haut Empire, Alise-Sainte-Reine, musée Alésia - centre d'interprétation (c) Olivier Champagne
Décor d'architecture gallo-romain avec dédicace dite de Martialis, découverte en 1839 à Alise-Sainte-Reine, calcaire taillé, romain impérial - haut Empire, Alise-Sainte-Reine, musée Alésia - centre d'interprétation (c) Olivier Champagne

Le musée Alésia – Centre d'interprétation, propriété du Conseil départemental de la Côte-d'Or, est chargé de la conservation et de la valorisation du site d'Alésia et de ses collections archéologiques et ethnologiques. La collection « Musée de France » tire son origine du fonds constitué par la Société des Sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois. Le mobilier découvert est rassemblé dans un musée ouvert au cœur du village d'Alise-Sainte-Reine entre 1910 et 2006. Dans ce fonds exceptionnel s'imbrique le dépôt du Musée municipal d'Alise-Sainte-Reine, constitué des collectes de Napoléon III et des fouilles du Commandant Espérandieu. L'ensemble a été officiellement déposé au Département de la Côte-d'Or en 2011.

En 2017, l'appellation « Musée de France » attribuée au Musée Alésia en 2003, a été étendue au centre d'interprétation actuellement animé par la Société publique locale MuséoParc Alésia. Après la fermeture de l'ancien musée de la Société des Sciences en 2006, la collection a bénéficié d'un premier chantier des collections et une partie des objets a été restaurée. Les pièces majeures sont à nouveau présentées au public depuis juillet 2021, dans le parcours permanent du centre d'interprétation.

Les objets présentés sur Joconde ont été choisis pour illustrer la diversité de la collection et témoigner de l'occupation du site sur le temps long. Ils viennent ainsi enrichir le paysage aux mille visages des Musées de France.

Informations fournies par le musée

Diversité des collections

 En savoir plus sur ce musée intégré en juillet 2022

Lucciana, musée archéologique de Mariana - Prince Rainier III de Monaco

Coupelle romaine, découverte sur le site de Mariana à Lucciana en 1972, verre moulé et millefiori, 50 av JC-50 ap JC, Lucciana, musée archéologique de Mariana - Prince Rainier III de Monaco (c) Lionel ROUX/LA3M-CCJ
Coupelle romaine, découverte sur le site de Mariana à Lucciana en 1972, verre moulé et millefiori, 50 av JC-50 ap JC, Lucciana, musée archéologique de Mariana - Prince Rainier III de Monaco (c) Lionel ROUX/LA3M-CCJ

Le musée de site archéologique de Mariana est un bâtiment contemporain de l’architecte Pierre-Louis Faloci, fait de béton et de verre, qui sert d’écrin à une magnifique collection retraçant l’histoire de Mariana, colonie romaine fondée par le général Caius Marius vers 100 avant notre ère et devenant à l’aube du Ve siècle le premier évêché établi en Corse. Placé au cœur du territoire historique de Mariana, le musée est intimement lié à son parc archéologique où trône l’église romane de la Canonica édifiée au début du XIIe siècle sous la gouverne de l’archevêque de Pise. La promenade se poursuit jusqu’à l’église cimétériale de San Parteo de même facture. Les collections présentées de manière permanente au public témoignent de la vie quotidienne d’une ville romaine en Corse et de la cathédrale paléochrétienne au décor architectural remarquable. Le discours muséographique met en lumière l’histoire de Mariana inscrite dans son espace méditerranéen.

Associé à un centre de recherches, le musée reçoit régulièrement des collections au fil des fouilles préventives et programmées menées sur son territoire. Dans ce mobilier d’étude, des objets sont sélectionnés, du fait de leur intérêt muséographique, pour intégrer la collection musée de France ainsi régulièrement enrichie.

Les versements sur la base Joconde ont vocation à valoriser et diffuser nos plus belles ou singulières pièces mais également à donner à voir des objets découverts récemment et qui pourraient inciter d’autres institutions patrimoniales à solliciter des prêts.

Informations fournies par le musée

Diversité des collections

 En savoir plus sur ce musée intégré en juillet 2022

 

Musées intégrés en 2022

 

Musées intégrés en 2021

Musées intégrés en 2020