Le Théâtre, scène nationale de Saint-Nazaire a fêté ses trente ans lors de trois journées de découvertes artistiques les 23, 24 et 25 septembre en présence de Didier Martin, préfet de la région des Pays de la Loire, préfet de la Loire-Atlantique.

Un week-end de fête

image000001.jpg

Le programme a proposé tout au long du week-end des rendez-vous gratuits et accessibles à tous, à partager en famille, avec, notamment, trois créations spécifiquement commandées par le Théâtre pour l’occasion. Roland Auzet, en résidence au Théâtre pendant l’été, ont présenté sa création in situ Adieu la Mélancolie. Les artistes Valérie Mréjen et Bertrand Schefer ont mis les habitants à l’honneur avec Portraits de spectateurs, une installation visible à l’école des Beaux-arts. Enfin, Les danseurs voltigeurs de la compagnie Retouramont, dirigée par le chorégraphe Fabrice Guillot, ont fait de la nef du théâtre leur terrain d’expérimentation pour offrir une œuvre verticale et singulière, Aéro-Nef.

Des tables rondes

image000002.jpg

Une conférence et deux tables rondes ont réuni artistes, responsables de structures, acteurs politiques et économiques de Saint-Nazaire pour échanger autour des notions de mémoire, de territoire et de démocratie. Marc le Bourhis, DRAC des Pays de la Loire est intervenu lors de la table ronde sur « culture et territoire ».

Scène nationale

Rassemblant les anciennes maisons de la culture (début des années 60), les centres d’action culturelle (à partir de 1967) et les centres de développement culturel (à partir de 1975), le réseau des scènes nationales a été unifié par ce label en 1991. Elles sont aujourd’hui 76, réparties sur l’ensemble du territoire national, en grande majorité dans des villes moyennes de 50 à 200 000 habitants.Les scènes nationales proposent au public une programmation pluridisciplinaire dans le domaine du spectacle vivant et, pour les lieux dotés d’espaces adaptés, des arts plastiques et du cinéma, reflétant les principaux courants de la production artistique contemporaine. Elles offrent aux artistes des moyens pour mener à bien leur travail de recherche et de création et proposent à la population de la zone d’implantation de l’établissement une action culturelle ambitieuse et diversifiée. Elles assurent en outre le conseil, l’orientation, la formation des professionnels et futurs professionnels qui travaillent ou se destinent à travailler auprès des artistes et de la population.

Un projet pluridisciplinaire

image000003.jpg

Avec une cinquantaine de spectacles par an, et environ 120 levés de rideau, le théâtre de Saint-Nazaire mise sur la pluridisciplinarité. Pour sa saison 2022/2023, 64 rendez-vous sont proposés au public nazairien : des spectacles mais aussi des conférences, des rencontres littéraires, des ateliers philo. « Le Théâtre est un lieu dédié à la rencontre de tous les arts du spectacle vivant, qu’il s’agisse de théâtre, de danse, d’arts du cirque ou de musique. » déclare Béatrice Hanin, directrice

Un cinéma Art et Essai

Le Théâtre de Saint-Nazaire a cette spécificité, comme une vingtaine de scènes nationales en France, d’avoir une salle de cinéma classée Art et Essai. Le cinéma Jacques Tati fait partie intégrante de la scène nationale, avec la diffusion d’œuvres cinématographiques, mais aussi des dispositifs d’éducation à l’image, notamment auprès des scolaires avec Ecole et cinéma, Collège au cinéma, Lycéens et apprentis au cinéma.

Livre. Si le Théâtre m’était conté

A l’occasion des 30 ans de sa labellisation scène nationale, Le Théâtre a lancé un projet éditorial ambitieux sur son histoire. Un ouvrage collectif, intitulé « Le Théâtre, récits de la scène nationale de Saint-Nazaire », sera en vente à partir du 23 septembre au Théâtre et en librairie. Ecrit et dirigé par Sabrina Rouillé, ce livre dévoilera au grand public les secrets de ce lieu, son histoire, son équipe et son projet à travers des portraits, des témoignages, des récits et des illustrations. Il sera publié et édité par les éditions 303.