Un titre de la collection Duo de la Drac Occitanie, section "Patrimoine institutionnel".

Couv_Duo_institutionnel_Hotel_Grave_2022_06.jpg

Le 50e anniversaire de l’acquisition de l’hôtel de Grave par l’État en 1971 pour installer les Affaires culturelles au centre historique de Montpellier est l’occasion d’évoquer l’histoire d’un monument d’exception situé à l’emplacement de l’ancienne résidence des évêques de Maguelone. L’appel à deux architectes de renom, Simon Levesville (vers 1600-1645) puis Charles-Augustin Daviler (1653-1701) permit à Jean de Sartre, conseiller à la Cour des comptes, aides et finances, à partir de 1633, puis à Louis de Vignes dès 1696, d’édifier ce qui deviendra au fil des siècles l’hôtel de Grave, l’une des plus belles demeures montpelliéraines. La transformation d’une habitation privée pour un usage public éclaire l’histoire institutionnelle du ministère des Affaires culturelles en région et l’aventure de la déconcentration culturelle qui aboutira à la création des Drac et leur évolution jusqu’à la fusion des régions.

L’hôtel de Grave. Du palais épiscopal aux Affaires culturelles

92 pages - 16 x 22 cm - broché
Dépôt légal mai 2022
ISBN n° 978-2-11-167716-6

Télécharger le dossier de présentation

Dossier de présentation "L’hôtel de Grave"

pdf - 1 Mo
Télécharger

À télécharger

L’hôtel de Grave. Du palais épiscopal aux Affaires culturelles

pdf - 4 Mo
Télécharger