Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, s'est déplacée le 7 octobre à Montpellier pour le nouveau sommet Afrique France organisé par le ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

Déplacement de la ministre de la Culture à Montpellier pour le nouveau sommet Afrique France

Cet événement tourné vers les acteurs du changement (entrepreneurs, intellectuels, chercheurs, artistes, sportifs, créateurs, influenceurs…) avait pour objectif de questionner et redéfinir les fondamentaux de la relation entre la France et le continent africain en écoutant la jeunesse, en répondant à ses interrogations et en créant un nouvel espace de dialogue orienté vers l’avenir.

Autour du Nouveau Sommet Afrique France, la ville de Montpellier a vibré du 5 au 10 octobre au rythme de l’Afrique avec   Africa Montpellier Festival.  Cette manifestation, dont la programmation et le commissariat ont été portés par Vincent Cavaroc, directeur de la Halle Tropisme, a investi l’Esplanade Charles de Gaulle en se déployant sur 4 espaces de programmation reliés par une scénographie inédite. Musique, jeux vidéos, littérature, arts visuels, skate, bmx, littérature, gastronomie, breakdance, cinéma, mode, design… le tout visant à faire découvrir le dynamisme foisonnant du continent africain.

« Africa Montpellier festival »

Après avoir été accueillie par Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de la Métropole, et Vincent Cavaroc, directeur artistique du festival, directeur du tiers-lieu « Halle Tropisme », Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, accompagnée de Michel Roussel, directeur régional des affaires culturelles, a emprunté un parcours de visites autour de :

  • L’ « African book truck », rencontre avec sa fondatrice Isabelle Gremillet
  • L'exposition de la photographe malienne Fatoumata Diabaté/Miroir Vide et exposition collective « Identités singulières »
  • L’installation Lalibela, avec ses médiateurs.
  • L'exposition « Lune Bleue » d’Abdoulaye Konaté à l'espace Bagouet
  • L’espace FISE (démonstrations de skateurs et skateuses africains)

 

La Ministre a donc visité le site où se déroulait le « noyau » du festival, puis l’une des manifestations emblématiques de la saison, Africa 2020, l’exposition Cosmogonies programmée par l'établissement public de coopération culturelle Montpellier Contemporain, le Mo.Co.

Elle a clôturé son déplacement par sa participation à la  soirée « Cinegroove Africa » organisée par la Métropole et Cinemed jeudi soir, la veille du sommet proprement dit. Elle a suivi  le concert du pianiste malien Cheikh Tidiane Seikh et la projection de 2 courts-métrages, franco-égyptien et sénégalais. 

Le sommet lui-même s’est déroulé le vendredi, en présence de 4000 participants français et africains issus de la société civile, à l’Aréna de Montpellier, en présence du Président de la République qui a lui aussi pu visiter l'exposition du Mo.Co.
La ville a acté avec lui le projet d'obtenir une biennale sur l'Afrique, comme un évènement récurrent de son calendrier.

J'ai le sentiment que l'Afrique nous donne une leçon : celle que la culture est métisse et qu'elle doit s'ouvrir à toutes les influences.(...) Nous avons à apprendre des deux côtés, c'est ça la rencontre. La culture, ce n'est pas l'arrogance, l'hégémonie. En photographie, en danse, en digitalisation, on a beaucoup appris de l'Afrique. La culture, c'est la meilleure façon de construire la paix. (Roselyne Bachelot, Montpellier le 7 octobre 2021)

 

 

 

 

Merci à Hugues RUBIO auteur des photographies et à la ville de Montpellier pour son concours.