Un chantier de restauration en Auvergne-Rhône-Alpes soutenu dans le cadre du plan de relance.

La buvette Cachat à Evian-les-Bains a été édifiée par l’architecte Albert Hebrard entre 1903 et 1905.
Après l’inauguration, les touristes et buveurs d’eau découvrent un vaste hall coiffé d’une coupole en bois, le tout dans le style art nouveau avec une ornementation luxuriante. La décoration sera complétée en 1906 par la statue d’une nymphe symbolisant la source Cachat et qui trône au milieu de quatre vasques d’où jaillit l’eau précieuse qui vient remplir les verres des curistes.

Ce magnifique édifice implanté à proximité de la source, découverte en 1807 par Gabriel Cachat, abrite salons, bureau de poste, comptoir de vente de billet pour les traversées en bateaux, des concerts bi-quotidiens y sont donnés et devient ainsi un haut lieu des mondanités de la station thermale.

Un chef d’oeuvre de compagnon

la buvette Cachat est un chef d’oeuvre de compagnon, une œuvre atypique et originale aux multiples influences. La coupole en bois du premier niveau est d’une grande complexité. Sa composition en petites bois révèle une maîtrise du trait de charpente exceptionnelle.

Après la seconde guerre mondiale, la buvette perd son usage initial, elle est ensuite transformée en partie en bureau pour le SAEME (Société anonyme des eaux minérales d’Evian), le grand hall restant ouvert au public. En 1959 une nouvelle buvette est construite par l’architecte Novarina et l’ingénieur Prouvé.

Aujourd’hui, elle est la propriété de la ville qui souhaite en faire à nouveau un lieu d’animation au cœur d’Evian-les-Bains.

Le passage du temps

Le temps, l’usage et les événements de la vie ont provoqué une dégradation et même une disparition de certaines parties ou éléments, avec des interventions « brutales » pour consolider la structure.

Le diagnostic général du bâtiment réalisé en 2018 par le cabinet d’architecte RL&A a permis de constater le mauvais état général et notamment la faiblesse de la structure en bois, et ainsi déclencher une opération de consolidation d’urgence. Le permis de construire a été délivré le 27 novembre 2019.

Le chantier en cours

La première tranche de travaux a débuté véritablement en 2021, après la mise en sécurité des verres cathédrales, elle concerne la restauration du clos couvert incluant les parois intérieures (murs, plafonds et sous face de toiture du niveau supérieur).

Evian-les Bains Buvette Cachat
Evian-les-Bains - Buvette Cachat - restauration 2021

Plusieurs corps d’état vont travailler sur ce chantier :  maçonnerie - pierre de taille, charpente-couverture, menuiserie, métallerie ferronnerie, électricité, désamiantage, décors.

Evian-les Bains Buvette Cachat
Evian-les Bains - Buvette Cachat - restauration 2021
Une opération soutenue dans le cadre du plan de relance

Le montant total des travaux s’élève à 4 676 575 € HT -  Dans le cadre du plan de relance, la participation financière de l’Etat - DRAC Auvergne-Rhône-Alpes s’élève à 1 027 905 € soit 25% du montant total.

La Buvette Cachat est protégée au titre des monument historiques - inscription le 26 avril 1986

Maîtrise d’ouvrage : Commune d’Evian-les-Bains

Maître d’oeuvre : Didier Repellin du cabinet d’architecte RL&A (suivi du chantier : Romain Larcher, architecte du patrimoine)

Contrôle scientifique et technique : Direction régionale des affaires culturelles Auvergne-Rhône-Alpes

Début du chantier : octobre 2020 après une opération de désamiantage

Fin du chantier :  prévue en avril 2022

Et ensuite..
Une deuxième phase de travaux démarrera en 2023, elle concernera la reconstruction à l’identique du promenoir ouest détruit par un incendie en 1954 ainsi que la restauration et l’aménagement de l’intérieur.