Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, rend hommage à Raoul Cauvin, talentueux scénariste belge de bande dessinée et créateur notamment de la série des Tuniques bleues.

Après des études de lithographie publicitaire dans une des écoles d’art les plus réputées de Belgique, Raoul Cauvin entre dans la vie active en exerçant plusieurs petits métiers. Entré aux éditions Dupuis comme lettreur, il y découvre la mécanique de construction des scénarios pour laquelle il se passionne.  Avec Louis Salvérius puis Willy Lambil à partir de 1972, il crée les Tuniques bleues, qui devient une série d’aventures à succès.

Dès les premières planches, les caractéristiques qui feront le succès de la série sont présentes : l’art du rebondissement et le sens de l’humour potache. Au travers les équipées du sergent Cornélius Chesterfield et du caporal Blutch, soldats de l’armée de l’Union combattant l’armée des confédérés lors de la Guerre de Sécession, Cauvin campe un duo de personnages prenant le contre-pied l’un de l’autre et unis dans un esprit de camaraderie. Ces héros ont offert des milliers de pages de rire et de découverte de cette période historique à toute une génération de lecteurs, enfants comme adultes. Depuis 1968, plus de 60 albums ont été publiés, 15 millions d’exemplaires ont été vendus et la série a été traduite dans sept langues, en faisant l’une des bandes dessinées les plus populaires de ces cinquante dernières années.

Parallèlement à cette série à la longévité impressionnante, Raoul Cauvin, scénariste à l’imagination foisonnante, explore tous les genres d’humour – de l’humour noir, parfois grinçant, aux « gags de comptoir » – et collabore avec de multiples dessinateurs, confirmant son génie des situations et sa capacité à imaginer et à créer dans des univers sociaux et professionnels très divers. Fidèle aux éditions Dupuis, il est l’auteur des scénarios d’une trentaine de séries à succès, parfois à titre principal (notamment Pierre Tombal avec Hardy et Les Femmes en blanc avec Bercovici) ou seulement pour certains albums (Boule et Bill, Natacha). Jusqu’à ces derniers mois, Raoul Cauvin assurait le scénario de L’Agent 212 (série dessinée par Kox, depuis 1975) et Cédric (avec Laudec, depuis 1986).

Raoul Cauvin était Chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres.

Roselyne Bachelot-Narquin salue la mémoire de ce géant de la bande dessinée franco-belge qui a su inventer des centaines d’histoires rocambolesques, drôles ou tendres, et adresses ses pensées à ses proches ainsi qu’à ses millions de lecteurs reconnaissants.