Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, fait part de son émotion à l’annonce du décès de Jean-Yves Lambert, dit Jean-Yves Lafesse.

Il participa notamment à l’effervescence créative des radios libres telles que Carbone 14 ou Radio Nova. C’est là qu’il fit ses premières armes et se révéla maître dans l’art des canulars téléphoniques, qui deviennent grâce à lui de vraies scénettes théâtrales, captivantes et drôlissimes. Il y campe des personnages récurrents, qui s’épanouissent dans la folie douce des histoires qu’il invente, avec un talent incomparable pour rebondir sur les réactions de ceux qu’il piège avec bienveillance.

Le public français, toujours friand d’autodérision, porte aux nues ses caméras cachées, grivoises, tendres et d’une grande inventivité.

Désireux d’aller à la rencontre de son public, il a aussi proposé plusieurs seul-en-scène qui ont rencontré un vif succès.

Ses récentes pastilles sur la vie quotidienne en temps de pandémie ont captivé un public toujours plus nombreux sur les réseaux sociaux

Roselyne Bachelot-Narquin adresse ses sincères condoléance à ses proches.