L’architecte et ingénieur Paul Andreu, Grand Prix national de l’architecture, vient de nous quitter à l’âge de 80 ans.

Paul Andreu est diplômé de l'École Polytechnique (1958), de l’École nationale des Ponts et chaussées (1963) et de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris (1969).

Dès le début de sa carrière, il intègre la société Aéroports de Paris où il travaillera pendant près de quarante ans. Il y deviendra directeur et architecte chargé des études et des travaux pour l'ensemble des ouvrages d’Aéroports de Paris en France et dans le monde.

Parmi ses principales réalisations figurent les terminaux 1 et 2 de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle, d'Abou Dabi, de Jakarta, du Caire, de Dar Es Salaam, de Brunei, de Kansaï dans la baie d'Osaka, de Nice, de Bordeaux, de Pointe-à-Pitre, ainsi que le terminal français du tunnel sous la Manche. Il construit l'arche de la Défense d’après les dessins de Johann Otto von Spreckelsen, architecte danois lauréat du concours.

Sa grande expérience dans le domaine des grandes infrastructures aéroportuaires fera rayonner l’architecture française dans le monde entier et notamment en Chine où il a travaillé et séjourné pendant plus de vingt ans.

Il est ainsi l'architecte de l'Oriental Art Center, complexe culturel consacré à la musique, à Shanghai (2004), du Grand Théâtre national de Pékin (2007), du New Technology and Science Enterprising Centre à Chengdu, du musée archéologique de Taiyuan et du Grand Théâtre de Jinan (2013).

Plus récemment, il inaugure en France (2014) avec l'agence Richez Associés la Cité municipale de Bordeaux.

Pau Andreu développe aussi ses talents dans l’écriture romanesque, la peinture et le décor de théâtre et de ballet.

Il a publié des ouvrages sur sa pratique d'architecte, entre autres Le roman d'un chantier sur l'Opéra de Pékin et Archi-mémoires - deux livres traduits en chinois.  Il a également écrit plusieurs romans dont le dernier, Enfin, a été publié en 2014 dans la collection Blanche aux Éditions Gallimard.

En 2005 il réalise le décor de Oh les beaux jours ! de Samuel Beckett au théâtre du Vieux-Colombier à la Comédie-Française.

Depuis une dizaine d’années, Paul Andreu avait développé une activité picturale en explorant différentes techniques. Sa dernière exposition a eu lieu à Pékin en 2017 (Maison Yishu8) : Dialogue avec le papier.

Paul Andreu est également lauréat du Prix Aga Khan d'architecture en 1995 et du Grand Prix du Globe de cristal décerné par l'Académie internationale d'architecture en 2006. Il siégeait à l’Académie des Beaux-Arts depuis 1996.

Avec sa disparition l’architecture française dans le monde perd l’un de ses plus grands acteurs et représentants.

La ministre de la Culture adresse toute sa sympathie à sa famille.