Le deuxième contrat de performance de la Bibliothèque nationale de France, signé jeudi 22 mai 2014 par Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication et Bruno Racine, président de l’établissement, met l’accent sur les valeurs de confiance, de partage et d’innovation qui guident la BnF dans l’exercice de ses missions.
S’appuyant sur le bilan du précédent contrat de performance, les trois grandes priorités stratégiques de la Bibliothèque pour la période 2014-2016 visent à garantir l’accès aux collections nationales, aujourd’hui et demain, à partager ses richesses et ses savoir-faire et à optimiser ses ressources au service de ses missions fondamentales.
Avec la préparation d’une grande réforme du dépôt légal visant à assurer la collecte de la production éditoriale numérique, la BnF confirme son objectif prioritaire d’intégrer pleinement le numérique dans le patrimoine national et d’en assurer durablement l’accès aux publics.
La poursuite d’une politique ambitieuse de numérisation, en alliant financement par le Centre national du Livre, développement des programmes de coopération numérique avec les territoires et diversification des partenariats, constitue un autre axe majeur de sa stratégie.
Enfin, la modernisation des services sur place, en particulier au travers du chantier de rénovation du site historique du quadrilatère Richelieu, l’enrichissement de la bibliothèque numérique Gallica et l’amplification des efforts de médiation scientifique, pédagogique et culturelle, traduisent la volonté d’ouverture de la Bibliothèque à un large public, au service de la démocratisation de l’accès au savoir et à la culture.
Compte tenu des contraintes qui pèseront sur les finances publiques au cours des trois années prochaines, la BnF souhaite s’engager dans une démarche de responsabilité sociale partagée et misera sur une politique dynamique d’accompagnement au changement des métiers et des compétences, afin que l’ensemble des personnels de l’établissement soient au cœur de ces évolutions.
La Bibliothèque nationale de France a pour mission de collecter, cataloguer, conserver et enrichir, dans tous les champs de la connaissance, le patrimoine de la langue française et de le rendre accessible au plus grand nombre. Ses collections comprennent plus de 40 millions de documents dont plus de 14 millions de livres et d’imprimés, 13 millions d’estampes, photographies et affiches, 900 000 documents cartographiques, des milliers de partitions, monnaies et médailles, décors et costumes, documents sonores, vidéos, multimédias et enfin 21 milliards d’adresses URL pour les archives de l’Internet. Plus de 150 000 documents entrent chaque année dans les fonds de la BnF grâce au dépôt légal, aux dons ou aux achats. Avec Gallica, sa bibliothèque numérique, la BnF donne librement accès à plus de 3 millions de documents en ligne. Elle fait vivre ce patrimoine à travers de multiples expositions et manifestations et propose à ses lecteurs des services conçus pour répondre aux attentes des publics du 21ème siècle.