Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, a souligné l’importance de la culture pour l’Europe, lors de la réunion des ministres de la culture de l’Union Européenne qui s’est tenue mercredi 24 septembre à Turin.

 

Lors de cette réunion consacrée à la reconnaissance du rôle politique mais aussi économique de la culture et à sa prise en compte dans l’action de l’Union Européenne, Fleur Pellerin a notamment souligné les bouleversements et opportunités induites par le numérique pour le secteur. 

 

La ministre s’est prononcée en faveur de la mise en place d’un cadre législatif et réglementaire propice au développement des acteurs européens de la culture et des industries créatives. L’adaptation de la fiscalité, afin que les livres et la presse en ligne ne soient plus pénalisés par une TVA supérieure aux produits physiques doit être à ce titre une priorité. La mise en place d’un cadre ouvert et non discriminatoire pour les plateformes numériques, qui jouent aujourd’hui un rôle crucial dans l’accès à la culture, doit être engagée.

 

Fleur Pellerin a également insisté sur la nécessité de préserver le financement de la création et la rémunération des créateurs, qui constitue la condition de la vitalité du secteur culturel européen. La France sera vigilante à l’évolution de la réflexion sur le droit d’auteur au niveau européen, afin qu’il demeure le garant de la création et de la diversité culturelle.