C'est avec une profonde tristesse que j'apprends le décès de Pierre Mauroy. Premier ministre de François Mitterrand et figure de la vie politique du Nord, du socialisme, Pierre Mauroy était un humaniste, une conscience, un aiguillon, pour qui la classe ouvrière devait rester au cœur du combat des progressistes. Il savait nous le rappeler.

Bien avant beaucoup de responsables politiques, Pierre Mauroy, qui était un visionnaire, avait compris le rôle de la culture dans la transformation de la société, moteur de l'émancipation individuelle et collective d'une nation, d'une région, d'une ville et d'un territoire.

François Mitterrand lui avait dit : "Vous mettrez du bleu au ciel" ; il savait qu'il pouvait compter sur un homme pour qui la culture et le travail des hommes sont au cœur du projet politique.

Pierre Mauroy a soutenu la dynamique de 1981, dont nous portons encore les fruits, dans toutes ses fonctions. Il a su valoriser le lien entre la culture et le monde du travail, préserver le patrimoine de Lille, sa ville, et promouvoir le patrimoine industriel. L'engagement de la première heure de la région Nord-Pas-de-Calais pour la culture, la création de l'orchestre national de Lille, le LAM, musée d'art moderne, d’art contemporain et d'art brut, la rénovation du Palais des Beaux Arts de Lille, le maillage d'équipements culturels au cœur des territoires, la candidature de Lille au titre de capitale européenne de la culture en 2004, autant de symboles qui témoignent de cet engagement.

Pierre Mauroy dont la joie était visible lors de l'inauguration du Louvre-Lens, a su initier le dialogue entre les artistes et les élus. Il a été l'un des promoteurs les plus fervents de la coopération européenne décentralisée sur la culture, notamment avec la Belgique et le Royaume-Uni.

Son héritage culturel a été magnifiquement repris et amplifié par de grands élus du Nord à l'image de Martine Aubry, Michel Delebarre ou Daniel Percheron.

Le monde de la culture perd aujourd'hui l'un de ses fervents acteurs et soutien et notre chagrin est grand.