La ministre de la Culture et de la Communication, Auréllie Filippetti, est préoccupée par l'annonce par les autorités iraniennes de l'arrestation de cinq musiciens appartenant à un groupe de musique underground accusés de collaborations artistiques avec des chanteurs iraniens et des chaînes de télévision en persan établies aux États-Unis, et dont l'identité n'a pas été révélée.

Cette arrestation constitue une atteinte inacceptable à la liberté de création artistique et culturelle.

La Ministre demande la libération de ces cinq musiciens et appelle l’Iran à respecter la liberté d’expression et à défendre ses artistes.