Le Jeu de Paume et l’Observatoire de la liberté de création organisent aujourd’hui une table-ronde dans le cadre de l’exposition « Foyer Fantôme » d’Ahlam Shibli au Jeu de Paume.

En démocratie, le débat, respectueux des opinions de tous, est la seule réponse acceptable lorsqu’émergent des interrogations ou des incompréhensions mutuelles.

Face aux interrogations légitimes de certains visiteurs, le Jeu de Paume a apporté des éléments d’information complémentaires, permettant de clarifier le propos de l’artiste.

Aurélie Filippetti déplore que l’établissement et ses personnels fassent l’objet de menaces, parfois très graves et pénalement répréhensibles. Ces menaces portent aussi atteinte au principe de la liberté de création, de diffusion et d’accès aux œuvres de l’art et de l’esprit que la ministre entend faire respecter.

Elle condamne vigoureusement ces intimidations et réitère son plein soutien aux équipes du Jeu de Paume.