Le Bassin minier du Nord-Pas-de-Calais a été inscrit sur la Liste du
patrimoine mondial de l'UNESCO ce 30 juin 2012, au cours de la 36ème
session du Comité du patrimoine mondial réuni à Saint-Pétersbourg en
Russie.

Avec cette inscription, le Comité du patrimoine mondial reconnait la valeur
universelle et exceptionnelle de ce paysage tout à la fois culturel, industriel
et social qui rend hommage au monde disparu de la mine.

Le Bassin minier Nord-Pas-de-Calais est un bassin houiller qui s'étend sur
120 km et traverse les départements du Nord et du Pas-de-Calais. On peut y
lire encore aujourd'hui les stigmates de l'activité minière si présente dans la
mémoire collective de la région mais aussi de toute la nation française.
Terrils, puits de mine, chevalements, installations de traitement et de
transport du charbon, cités ouvrières avec leurs écoles, leurs dispensaires,
forment un paysage particulier créé par et pour la mine.

Il porte aujourd'hui témoignage de la vie et du travail de générations
d'ouvriers, venus bien souvent d'au-delà des frontières, pour participer à la
croissance et la reconstruction du pays.

Aurélie Filippetti se réjouit que l’UNESCO consacre une mémoire, celle du
monde du travail et du monde industriel, comme partie intégrante de notre
patrimoine collectif.

La ministre de la Culture et de la Communication rappelle la place
essentielle que doit trouver le patrimoine industriel dans l’histoire et souhaite
faire de la valorisation de ce patrimoine l'une de ses priorités.

Cette nouvelle inscription porte à 38 le nombre de biens culturels et naturels
français inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.