C’est avec la plus grande consternation que la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, apprend la  condamnation à deux ans de camp des trois jeunes femmes membres du groupe punk rock Pussy Riot, Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina.

La Ministre regrette profondément cette décision et cette peine manifestement démesurée, à l'encontre de trois jeunes femmes qui ont l'insolence de leurs vingt ans et le goût de la provocation qui caractérise la musique punk. Elle rappelle que la Russie est  signataire de la Convention européenne des droits de l'homme.

La Ministre tient à manifester sa solidarité à ces trois jeunes femmes courageuses, à leur famille et à leurs soutiens.