Le métier de chef de service invite à des fonctions d'encadrement : il est le garant de la mise en place du projet institutionnel et de la bonne exécution des prestations délivrées aux usagers. Être coordinateur Erasmus consiste en l'information des étudiants, des enseignants et du personnel de l'établissement sur la mobilité; mais également en l'accompagnement de ces projets.

En quoi consiste votre métier ?

Favoriser la mobilité des étudiants, des enseignants et du personnel de l’établissement, coordonner la programmation internationale, engager des partenariats à l’étranger, développer des masters internationaux… Ces missions sont confiées à mon équipe, pour que le CNSMD de Lyon rayonne dans le monde entier et bénéficie des compétences artistiques des autres continents.

« S’ouvrir au monde et aux différentes cultures artistiques permet un enrichissement mutuel essentiel à la formation des jeunes artistes musiciens et danseurs. »

Quelles sont les qualités que selon vous cette profession requiert ?

Ce métier, que j’exerce depuis bientôt vingt ans, invite à une constante remise en question. Il ne faut pas avoir peur
de faire vaciller ses propres repères, et cela nécessite une grande ouverture d’esprit. Il faut également être curieux des autres, savoir développer un réseau, accepter de confronter sa culture de travail à celle des autres. Nous coopérons avec de nombreux pays, en Europe, bien sûr, mais aussi en Asie, en Amérique latine, au Canada, aux États-Unis, et plus récemment en Afrique. S’ouvrir au monde et aux différentes cultures artistiques permet un enrichissement mutuel essentiel à la formation des jeunes artistes musiciens et danseurs