Réaction de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication à la condamnation du cinéaste Jafar Panahi.

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, a pris connaissance avec consternation de la vraisemblable condamnation en appel du cinéaste Jafar Panahi à six ans de prison et vingt ans d'interdiction de faire des films ou des scénarios, de voyager à l'étranger ou de donner des interviews.

Le Ministre s'insurge contre ce jugement qui confirmerait une fois de plus les atteintes incessantes des autorités iraniennes aux droits et libertés fondamentaux. Il appelle à ce que le grand cinéaste iranien soit définitivement rendu libre et puisse à nouveau réaliser ses films qui soulignent l'impérieuse nécessité de rendre à la culture iranienne une liberté de création digne de son patrimoine.