Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, adonné son agrément aux propositions de nommer Yannick Marzin à ladirection de la scène nationale du Pays de Montbéliard et ThierryVautherot à la direction du Granit à Belfort, à la suite des jurysrassemblant l’ensemble des collectivités territoriales concernées, qui sesont tenus le 11 et le 18 octobre dans les deux villes.

De l’éducation populaire jusqu’au conseil en développement culturel à
l’échelle européenne, le parcours de Yannick Marzin est marqué par
une égale attention aux évolutions des pratiques culturelles des publics
et au travail des artistes. Il vient ainsi d’accompagner pendant 5 ans
Carolyn Carlson dans la mise en oeuvre de son projet pour le centre
chorégraphique national de Roubaix.
Pour l’Allan, scène nationale de Montbéliard, qui devient scène
nationale du Pays de Montbéliard en s’élargissant à Ars-numerica, à
l’Arche de Bethoncourt, et en se rapprochant de la MALS – Théâtre de
Sochaux, Yannick Marzin propose un projet dont la musique, la
création numérique et l’éveil du jeune public seront des axes privilégiés,
au service d’une dynamique de territoire accordant une large place à la
participation des habitants ainsi qu’à l’accueil de jeunes talents
européens.
Thierry Vautherot a occupé des postes clés dans plusieurs scènes
nationales, notamment la Maison de la Culture de Chambéry, avant de
prendre la direction de la Maison des Arts Thonon – Evian. Passionné
par les arts de la scène, engagé de longue date dans les échanges
artistiques transfrontaliers, Thierry Vautherot entend d’abord consolider
les acquis du foyer de création théâtrale qu’offrent aujourd’hui le Granit
et sa Coopérative. C’est donc à partir de la présence permanente
d’équipes artistiques à Belfort qu’il propose d’élargir le rayonnement et
les projets de coopération de la scène nationale.
Dès leur prise de fonction, Yannick Marzin et Thierry Vautherot se
rapprocheront pour imaginer les premières actions de préfiguration, en
complicité avec le Centre chorégraphique national de Belfort, d’un futur
pôle européen de création et de diffusion pour l’art vivant, fédérant
les énergies et les ambitions de leurs équipes et de leurs projets
respectifs.